Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → Canada → Les enjeux géopolitiques du conflit frontalier des fermes de Chebaa : Du mythe de l’enjeu du partage des ressources hydriques du bassin du Jourdain à la réalité des rivalités du Moyen-Orient contemporain

Université Laval (2011)

Les enjeux géopolitiques du conflit frontalier des fermes de Chebaa : Du mythe de l’enjeu du partage des ressources hydriques du bassin du Jourdain à la réalité des rivalités du Moyen-Orient contemporain

Chahine, Chady

Titre : Les enjeux géopolitiques du conflit frontalier des fermes de Chebaa : Du mythe de l’enjeu du partage des ressources hydriques du bassin du Jourdain à la réalité des rivalités du Moyen-Orient contemporain

Auteur : Chahine, Chady

Université de soutenance : Université Laval

Grade : Maître ès arts (M.A.) 2011

Résumé
Le conflit des fermes de Chebaa a émergé dans l’actualité politique internationale lors du retrait israélien du Sud-Liban, en mai 2000, et concerne principalement le Liban, la Syrie et Israël. S’agissant d’un sujet peu étudié, l’analyse géopolitique des enjeux de ce litige frontalier, en premier lieu en ce qui a trait à l’importance du rôle présumé des ressources hydriques, révèle que les intérêts des principaux belligérants vont bien au-delà de la question de l’eau et du partage des ressources du bassin du Jourdain, qui demeure secondaire. Ces enjeux de pouvoir autour du territoire des fermes de Chebaa traduisent plutôt un ensemble complexe de considérations symboliques, politiques et stratégiques directes et indirectes reflétant la mosaïque des enjeux et rivalités du Moyen-Orient contemporain. Conséquemment, la thèse populaire énonçant le fait que les questions hydropolitiques, notamment les intérêts hydrostratégiques israéliens, seraient au cœur du conflit des fermes de Chebaa apparaît comme un mythe.

Présentation

Version intégrale (131 Mb)

Page publiée le 30 octobre 2012, mise à jour le 27 janvier 2018