Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → Canada → Spatialisation des facteurs de l’érosion en nappe pour une gestion durable des sols en Afrique de l’Ouest à l’aide des SIG et du modèle RUSLE2

Université du Québec à Montréal (2006)

Spatialisation des facteurs de l’érosion en nappe pour une gestion durable des sols en Afrique de l’Ouest à l’aide des SIG et du modèle RUSLE2

Villemure, Normand

Titre : Spatialisation des facteurs de l’érosion en nappe pour une gestion durable des sols en Afrique de l’Ouest à l’aide des SIG et du modèle RUSLE2

Auteur : Villemure, Normand

Université de soutenance : Université du Québec à Montréal

Grade : Maîtrise en sciences de l’environnement 2006

Résumé
Selon la FAO (2000), le problème d’insécurité alimentaire est majeur dans le nord, nord-est et le centre du Mali. Cette étude se situe dans le centre du Mali en zone soudano-sahélienne aux environs du village de Boidié dans le cercle de Barouéli, à l’intérieur de la région de Ségou. Le secteur de référence de la zone d’étude a comme limites : -6° 40’ de longitude et 13° 10’ de latitude. Dans le cercle de Barouéli l’érosion hydrique des sols et la déforestation sont les dégradations de l’environnement dominantes qui ont comme issue une perte de fertilité des sols (D-IC SAHEL, 2002). Sur les glacis ferrugineux tropicaux des régions soudano-sahéliennes l’impact de l’érosion hydrique et plus précisément l’érosion en nappe est grande. Les pertes en terre calculées sont de 0,5 à 40 t/ha/an (Roose, 1994). L’objectif de cette étude est d’évaluer la spatialisation des impacts de l’érosion en nappe pour une gestion durable des sols à Boidié à l’aide de RUSLE2 et des SIG. Pour se faire, une étude de terrain de deux mois au Mali a été réalisée. Des données météorologiques, géomorphologiques, pédologiques et agronomiques ont été recueillies, ainsi que des échantillons pour l’analyse en laboratoire. Ces analyses sont la granulométrie, l’absorption atomique, la diffraction-X et les C, N, P totaux. Le modèle RUSLE2 a été utilisé pour le calcul d’érosion en nappe et les SIG pour la spatialisation, la cartographie et les analyses thématiques. Le modèle RUSLE2 permet de trouver des pratiques culturales et de conservations qui réduisent l’impact de l’érosion en nappe. La spatialisation des impacts est possible avec la méthode des systèmes d’érosion. L’utilisation de la carte de gestion des sols des environs de la commune de Boidié permettrait de diminuer l’érosion moyenne des systèmes d’érosion de 65 à 91 %. La perte en nutriment des sols est diminuée et la fertilité est augmentée. La durabilité moyenne des sols est accrue. Bref, la sécurité alimentaire à Boidié serait mieux assurée à long terme, sans coût exagéré et par une gestion intégrée au système social. Par contre, il ne faut pas oublier les limites du modèle RUSLE2. Le modèle s’applique seulement à l’érosion en nappe et néglige certaines interactions entre les facteurs de dégradations des sols. De surcroît, un projet semblable doit impliquer une étude de terrain laborieuse et coûteuse pour atteindre un bon résultat (carte de gestion des sols de Boidié). Finalement, l’efficacité d’utilisation de la carte par les populations locales n’a pas encore été évaluée.

Mots clés : Érosion en nappe, Modélisation, Spatialisation, Afrique de l’Ouest, Sols tropicaux, Systèmes d’érosion, Gestion durable, SIG, RUSLE2.

Présentation

Version intégrale (10 Mb)

Page publiée le 31 octobre 2012, mise à jour le 30 décembre 2017