Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Doctorat → France → 2012 → Cartographie et caractérisation des systèmes agricoles au Mali par télédétection à moyenne résolution spatiale

Institut des Sciences et Industries du Vivant et de l’Environnement (France) (2012)

Cartographie et caractérisation des systèmes agricoles au Mali par télédétection à moyenne résolution spatiale

Vintrou, Elodie

Titre : Cartographie et caractérisation des systèmes agricoles au Mali par télédétection à moyenne résolution spatiale

Mapping and characterizing crop production systems in Mali using moderate resolution satellite images.

Auteur : Vintrou, Elodie.

Etablissement de soutenance : Institut des Sciences et Industries du Vivant et de l’Environnement (France).

Grade : Doctorat : Sciences agronomiques et géomatiques : AgroParisTech : 2012

Résumé
Pour prévoir la production, les systèmes de surveillance de la sécurité alimentaire doivent être renseignés par des données sur les surfaces cultivées et sur le rendement. Ces données peuvent être estimées par les systèmes d’observations satellitaires à moyenne résolution spatiale, qui, par leur vision synoptique, constituent une source d’information particulièrement adéquate. En Afrique de l’Ouest, l’estimation des surfaces cultivées par télédétection reste cependant problématique en raison d’un domaine cultivé fragmenté, d’une grande hétérogénéité spatiale due aux conditions environnementales et aux pratiques culturales, et de la synchronisation des phénologies des agrosystèmes et des écosystèmes liée au régime des précipitations. Dans ce contexte, cette thèse présente, en trois volets, des développements méthodologiques originaux pour la caractérisation des systèmes agricoles d’Afrique de l’Ouest par télédétection. Les méthodes ont été développées à partir de séries temporelles MODIS (250 m à 500 m de résolutionspatiale) acquises sur le Mali. (i) La cartographie des surfaces cultivées a été réalisée à partir d’indices spectraux, spatiaux, texturaux et temporels dérivés des images. Deux approches ont été appliquées : une approche de type ISODATA consécutive à une segmentation du territoire basée sur les images MODIS et une approche de fouille de données basée sur des « motifs séquentiels ». Les produits cartographiques obtenus présentent une meilleure précision que les produits globaux « occupation du sol » existants (70% vs 50% en moyenne). Cependant, une part importante des erreurs d’omission et de commission (de 20% à 40%) reste incompressible en raison de la fragmentation du domaine cultivé. (ii) La cartographie des types de systèmes agricoles a nécessité un premier travail de typologie effectué à partir d’une BD d’enquêtes de terrain de l’Institut d’ Economie Rurale de Bamako sur 100 villages. Trois types de systèmes agricoles ont été déterminés à l’échelle du village : céréales dominantes (mil, sorgho), cultures intensives dominantes (maïs, coton) et mélange de sorgho et de coton. La classification des systèmes agricoles à partir des indicateurs de télédétection précédemment cités a été produite par un algorithme de type Random Forest avec une précision globale de 60%. Les résultats mettent en évidence une combinaison optimale d’indicateurs comprenant le NDVI ainsi que la texture pour la caractérisation des systèmes agricoles. (iii) Enfin, pour le suivi des cultures, le produit phénologique MODIS a été testé et évalué à partir de variables phénologiques obtenues par simulations agro-météorologiques du modèle de plante SARRA-H. Les résultats montrent que ce produit comporte des incohérences dues au fort ennuagement de début de saison des pluies. Après suppression des données aberrantes, on montre que les dates de transition phénologique des surfaces cultivées issues de MODIS sont plus précoces de 20 jours comparées aux sorties du modèle de culture, en raison notamment de la nature mixte « agro-écosystème » des surfaces à l’échelle du pixel MODIS. Les résultats de cette thèse permettent de dégager de nouvelles pistes de couplage entre télédétection, données de terrain et modélisation agro-météorologique en apportant une information continue dans le temps et dans l’espace sur la caractérisation du domaine cultivé au « Sahel ».

Mots Clés : Systèmes agraires — Mali — Télédétection — Cartes de télédétection — Sécurité alimentaire — Systèmes agricoles — Série temporelle MODIS — Ndvi — Texturephenologie

Présentation SUDOC

Version intégrale

Page publiée le 5 avril 2013, mise à jour le 21 novembre 2017