Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Doctorat → France → 2012 → Dynamique des paysages de l’arganeraie du Sud-Ouest marocain : Apport des données de télédétection et perspectives de les intégrer dans un SIG

Université Paris-Sorbonne (2012)

Dynamique des paysages de l’arganeraie du Sud-Ouest marocain : Apport des données de télédétection et perspectives de les intégrer dans un SIG

Aouragh, M’bark

Titre : Dynamique des paysages de l’arganeraie du Sud-Ouest marocain : Apport des données de télédétection et perspectives de les intégrer dans un SIG

Dynamics "landscape-arganeraie" in the South-west Morocco. Contribution of remote sensing data and the prospects into a GIS

Auteur : Aouragh, M’bark

Université de soutenance : Université Paris-Sorbonne

Grade : Doctorat : Géographie : Paris 4 : 2012

Résumé
L’Arganier [Argania spinosa (L.) Skeels] est un arbre de la famille des Sapotacées, endémique du sud-ouest marocain. C’est un arbre multi-usages, qui constitue une ressource primordiale pour les populations de cet espace semi-aride et aride du Maroc. Il constitue la clef-de-voûte de l’agro-écosystème traditionnel de l’arganeraie reposant sur un équilibre entre ressources et exploitation humaine, et joue également un rôle important dans la lutte contre la désertification et l’érosion. Actuellement, la menace de dégradation de l’arganeraie est une préoccupation majeure aussi bien pour la population que pour les scientifiques. On assiste en effet depuis plusieurs décennies à une diminution du couvert arboré, à la fois en surface occupée et en densité d’arbres. Face à cette préoccupation, nous avons étudié l’espace multidimensionnel de l’arganeraie en cherchant à identifier les principales caractéristiques de cet espace, ainsi que les facteurs responsables de sa dégradation. Ensuite, nous avons dévoilé l’originalité de cet espace à partir de son organisation sociale et spatiale, ainsi que le mode de fonctionnement et de gestion de ce territoire. Dans la deuxième partie nous avons montré l’apport de la télédétection spatiale et des systèmes d’information géographique pour la caractérisation de l’occupation du sol et l’identification des changements à partir d’un suivi diachronique, en utilisant une série d’images SPOT, Landsat, Google Earth, Ikonos. Nous avons également testé la possibilité d’évaluer la densité des arganiers à partir des images à haute résolution spatiale Ikonos et Google Earth. Nous concluons à la nécessité d’un suivi de ce territoire afin de pouvoir évaluer les changements et prendre les mesures d’aménagement et de protection nécessaires

Mots Clés : Paysage — Dégradation — Télédétection — SIG — Analyse diachronique — Couvert arboré — Densité — Maroc

Présentation : SUDOC

Page publiée le 5 avril 2013, mise à jour le 2 février 2017