Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → Maroc → DES ou DESA → Contribution à l’étude des stratégies de résistance au stress hydrique de quatre espèces steppiques à statut dynamique différent (Anabasis aphylla L., Artemisia herba-alba Asso., Frankenia corymbosa Desf., Peganum harmala L.) Dans le périmètre pastoral de Tafrata (Maroc Oriental)

Université Mohammed Premier, Oujda (1996)

Contribution à l’étude des stratégies de résistance au stress hydrique de quatre espèces steppiques à statut dynamique différent (Anabasis aphylla L., Artemisia herba-alba Asso., Frankenia corymbosa Desf., Peganum harmala L.) Dans le périmètre pastoral de Tafrata (Maroc Oriental)

Doumi, El Hassane

Titre : Contribution à l’étude des stratégies de résistance au stress hydrique de quatre espèces steppiques à statut dynamique différent (Anabasis aphylla L., Artemisia herba-alba Asso., Frankenia corymbosa Desf., Peganum harmala L.) Dans le périmètre pastoral de Tafrata (Maroc Oriental)

Auteur : Doumi, El Hassane

Université de soutenance : Université Mohammed Premier Faculté des Sciences, Oujda

Grade : DES ou DESA 1996

Résumé
La présente étude a été menée dans le périmètre pastoral de tafrata (Région de guercif), sur 4 espèces steppiques de zone aride à statut dynamique contrasté : Anabasis aphylla, Artemisia herba-alba, Frankenia corymbosa et Peganum harmala, pendant la période allant du 22/04/94 au 30/01/95. L’objectif assigné à l’étude a été de comparer le comportement et la réponse des espèces précitées aux conditions hydriques du milieu. Pour cela l’approche suivante a été utilisée : * Détermination des principales caractéristiques physiques du sol (granulométrie et densité apparente) ; * Détermination des relations hydriques par des mesures périodiques de l’humidité du sol du potentiel hydrique des espèces. * Evaluation des réponses comportementales (production, survie) et adaptatives (caractéristiques morphologiques et anatomiques des racines et des feuilles). Les principaux résultats obtenus montrent que : 1- Le sol de la parcelle d’étude est caractérisé par une texture limoneuse à limono-sableuse. Sa teneur en eau est très faible avec une moyenne de 5,87% sur l’ensemble de la période, elle est très inférieure à sa capacité au champ (Hcc = 15,08%) et à son point de flétrissement permanent (Hpf = 7,3 %). Cette déficience en eau est en relation avec la rareté des précipitations et leurs faible intensité, l’intensité de l’épvapotranspiration, et le drainage ; 2- Le potentiel hydrique des espèces étudiées varie dans le même sens que l’humidité du sol. La déficience en eau de celui-ci a engendré un déficit hydrique prononcé, les niveaux de potentiel hydrique des quatre espèces sont de l’ordre : -2MPa, -4,4 MPa, -5,7 MPa et -6,2 MPa, respectivement pour Anabasis aphylla, Peganum harmala, Artemisia herba-alba et Frankenia corymbosa ; 3- Les caractères adaptatifs mettent en jeu d’une part, l’importance du système racinaire, le diamètre des vaisseaux du xylème , et d’autre part, la surface foliaire et la densité des stomates ; 4- Frankenia corymbosa semble avoir une stratégie de tolérance au stress hydrique sans que l’installation et la production (absence de dimorphisme foliaire prononcé) soient affectées. Alors que, Artemisia herba-alba possède des caractères morphologiques de tolérance au stress essentiellement pour la survie. Par contraste, Anabasis aphylla et Peganum harmala quoique très faiblement représentées et avec une production relativement faible au sein de la parcelle d’étude, semblent éviter le stress hydrique, ce qui leur confère un avantage sous des conditions de stress (aridité) et de perturbation.

Mots clés : Eco-physiologie Végétale ; Stress Hydrique ; Anabasis aphylla ; Artemisia herba-alba ; Frankenia corymbosa ; Peganum harmala

Présentation (Toubk@l)

Page publiée le 23 mai 2013, mise à jour le 12 janvier 2018