Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → Maroc → DES ou DESA → Evaluation de la qualité des eaux de l’oued Oum-Er-Rabia avec essai de modélisation (Etude du tronçon : Kasba Tadla – Kasba Zidania)

Université Cadi Ayyad, Marrakech (1995)

Evaluation de la qualité des eaux de l’oued Oum-Er-Rabia avec essai de modélisation (Etude du tronçon : Kasba Tadla – Kasba Zidania)

Arioua, Abdelkrim

Titre : Evaluation de la qualité des eaux de l’oued Oum-Er-Rabia avec essai de modélisation (Etude du tronçon : Kasba Tadla – Kasba Zidania)

Auteur : Arioua, Abdelkrim

Université de soutenance : Université Cadi Ayyad, Faculté des Sciences, Semlalia-Marrakech

Grade : DES ou DESA 1995

Résumé
Cette étude s’intègre dans le cadre du projet relatif à l’évaluation et la modélisation de la qualité des eaux de l’oued Oum-Er-Rabia. Elle a comme objectif une évaluation du degré de pollution au niveau de la zone située entre la retenue de Kasba Tadla et la chute de l’usine hydroélectrique de kasba Zidania, et une élaboration d’un modèle servant comme outil de gestion de l’écosystème rivière. Le contrôle spatio-temporel de la qualité de ces eaux à court et à long terme nous a amené de conclure que ce tronçon entre la ville de Kasba Tadla et le lâcher de Kasba Zidania est le plus affecté par la pollution principalement organique. Cette pollution a été évaluée grâce à une série de campagnes d’analyses des eaux concernant les paramètres suivants : paramètres physico-chimiques (T°C, pH, conductivité et éléments majeurs), paramètres de pollution (DBO5, DCO, formes azotées et phosphorées et chlorophylle a) et paramètres bactériologiques (coliformes totaux et fécaux). Les résultats de ces analyses complètes des eaux montrent des teneurs qui dépassent largement les normes de l’O.M.S. pour l’irrigation et les directives de la CEE du juin 1975 relatives aux qualités requises des eaux superficielles destinées à divers usages (salinité > 1 g/l, DBO5 > 260 mg02/1 et CT >107 UB/100ml). En effet, les eaux de la ville de Kasba Tadla se rejettent dans l’oued d’unefaçon permanente et sans traitement préalable. Connaissant le faible débit d’eau gardé dans cette zone, la situation est plus dramatique surtout en période d’étiage. Dans l’objet de trouver des solutions efficaces à cette problématique, un modèle écologique a été élaboré. Il a eu deux approches une approche descriptive de l’écosystème et une autre prédictive. Cette dernière nous a servi de proposer deux types de remèdes à cette problématique : - A court terme, il faut créer des lâchers d’eaux permanents de l’ordre de 0,5 m3/s à partir de la retenue pour favoriser une bonne dilution de la pollution évacuée par la ville de Kasba Tadla. Cependant ; il n’est pas toujours possible -surtout en périodes sèches- de garder un tel débit sanitaire durant toute l’année. - A long terme, il est indispensable de disposer d’une station d’épuration bien appropriée, de bonnes performances et qui tiendra compte des facteurs propres de la région : ville en bordure de l’oued, climat semi-aride….

Mots clés : Hydrogéologie ; Qualité de l’eau ; Modélisation ; Ecosystème

Présentation (Toubk@l)

Page publiée le 24 mai 2013, mise à jour le 12 janvier 2018