Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Doctorat → Maroc → Thèse soutenue → Contribution à l’étude phytochimique, antibactérienne et antitumorale des huiles essentielles de sept espèces de plantes aromatiques et médicinales marocaines

Université Mohammed V - Agdal, (2011)

Contribution à l’étude phytochimique, antibactérienne et antitumorale des huiles essentielles de sept espèces de plantes aromatiques et médicinales marocaines

Talbaoui, Ahmed

Titre : Contribution à l’étude phytochimique, antibactérienne et antitumorale des huiles essentielles de sept espèces de plantes aromatiques et médicinales marocaines

Auteur : Talbaoui, Ahmed

Université de soutenance : Université Mohammed V - Agdal, Faculté des Sciences, Rabat

Grade : Doctorat 2011

Résumé _ : A travers les siècles, les hommes ont su développer la connaissance des plantes et de leurs propriétes thérapeutiques. Aujourd’hui, l’efficacité prouvée et les bienfaits incontestables de la phytothérapie pour notre santé continuent d’entrer dans nos vies de tous les jours. Les huiles essentielles (HE) de sept (7) espèces de plantes (Artemisa herba alba, Rosmarinus officinalis, Ocimum basilicum, Lavandula officinalis, Mentha viridis, Mentha piperita et Tetraclinis articulata) largement distribuées au Maroc ont été isolées et analysées par Chromatographie en phase Gazeuse Couplée à la Spectrometrie de Masse CPG/MS. Ces huiles ont été testées in vitro sur quatre (4) souches bactériennes pathogènes pour l’homme (Enterococcus faecalis, Escherichia Coli, Klebsiella Pneumoniae et Sreptococcus D) par la méthode de la diffusion sur gélose, détermination de la concentration minimale inhibitrice (CMI) et la concentration minimale bactéricide (CMB). Ces huiles montrent une bonne activité inhibitrice vis-à-vis des germes testés (CMI≤10μl/mL). L’essence de Mentha viridis a montré une forte activité antibactérienne (CMI≤2.5μl/mL). L’inhibition de l’activité antibactérienne est accompagnée par une forte libération du matériel absorbant à 260 nm due à une lyse importante des cellules bactériennes provoquée par des altérations de structure et de perméabilité en comparaison avec les cellules bactériennes non traitées. D’autre part, les extraits volatiles de la sciure de la loupe de bois de Tetraclinis articulata de la région d’Oulmès ont révélé un très fort pouvoir antibactérien sur toutes les souches testées avec des CMI et CMB d’environ 1.2μl/mL et qui pourrait être due à l’activité synergique entre le thymol et le α- cedrene. Ces deux composés sont présents dans l’huile en question avec des taux respectifs d’environ 21.59 % et 22.69 %. L’effet inhibiteur de ces huiles sur le développement bactérien laisse entrevoir des perspectives d’utilisations de la sciure de la loupe de bois de Tetraclinis articulata comme source d’agents antibactériens. L’effet cytotoxique in vitro de ces différentes huiles a été évalué sur une lignée cancéreuse, RD (Rhabdomyosarcome embryonnaire). La viabilité des cellules a été mesurée en utilisant le test MTT. Tous les produits testés, ont montré un effet antiprolifératif important avec des IC50 inférieures à 2μl/mL. Ces résultats intéressants témoignent de l’activité antibactérienne confirmée et anticancéreuse potentielle de ces substances.

Mots clés : Phytothérapie ; Maroc ; Plante ; antibactérien ; anticancéreux

Présentation (Toubk@l)

Page publiée le 27 mai 2013, mise à jour le 12 janvier 2018