Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Doctorat → Canada → Influence de la structure anatomique et des métabolites secondaires sur les propriétés physiques et la qualité acoustique du bois de vène (PTEROCARPUS ERINACEUS POIR) provenant du Mali

Université Laval (2009)

Influence de la structure anatomique et des métabolites secondaires sur les propriétés physiques et la qualité acoustique du bois de vène (PTEROCARPUS ERINACEUS POIR) provenant du Mali

Traoré, Bakary

Titre : Influence de la structure anatomique et des métabolites secondaires sur les propriétés physiques et la qualité acoustique du bois de vène (PTEROCARPUS ERINACEUS POIR) provenant du Mali.

Auteur : Traoré, Bakary

Université de soutenance : Université Laval

Grade : Philosophiae Doctor (PhD) 2009

Résumé
Le vène est l’une des espèces des domaines climatiques soudanien et guinéen du Mali revêtant d’une importante contribution socio-économique. Le présent travail a consisté à déterminer la qualité du bois de vène tant au niveau intra-arbre qu’au niveau de l’origine géographique de provenance ainsi que l’influence des facteurs de variation de qualité liés à l’anatomie et aux métabolites extractibles. Dans cette optique, une quantification des extraits, une analyse qualitative et quantitative des caractères anatomiques et une analyse des cernes a été réalisée. En plus, une évaluation des caractéristiques physico-mécaniques en occurrence, l’infradensité (ID), le retrait, le comportement hygroscopique en fonction de la nature des extraits, le module dynamique d’élasticité (EL) et les propriétés acoustiques pour la facture d’instrument xylophone (le module spécifique, EL /ρ et le coefficient d’amortissement, tanδ) a été effectuée. Les résultats obtenus ont montrés, qu’en dépit d’un retrait très peu variable, l’ID, le EL et la qualité acoustique du bois de vène sont supérieurs en zone guinéenne (ZG) qu’en zone soudanienne (ZS). Mais dans l’arbre, ils sont supérieurs dans le duramen médian (DM) et externe (DE) que dans le duramen interne (DI). Il ressort aussi que ces caractéristiques évoluent positivement avec le taux des extraits, la longueur et la proportion des fibres mais diminue significativement avec le nombre de vaisseaux par mm 2 et la proportion des vaisseaux. Les dimensions et la proportion des principaux caractères anatomiques diffèrent significativement d’une région à l’autre mais dans l’arbre elles varient de la moelle vers le DM au delà duquel ils restent stable jusqu’au DE. L’accroissement moyen est de 2,8 mm/an en ZS contre 4,9 mm/an en ZG. Le taux d’extraits, plus important en ZG qu’en ZS, augmente significativement de la moelle vers la zone de transition puis diminue fortement dans l’aubier. L’effet des extraits sur le comportement hygroscopique du bois s’est principalement illustré par une réduction considérable des valeurs du retrait et du point de saturation de la fibre, due non pas seulement à la teneur en extraits, mais aussi à leur nature chimique. Les extraits solubles dans l’acétone et dans l’éthanol-toluène suivie de l’eau chaude ont eu le plus d’effet sur l’hygroscopicité du bois de vène que ceux solubles dans l’eau chaude et dans l’hexane. Cependant, le retrait du duramen après extraction totale s’est révélé similaire à celui de l’aubier. A l’exception de ceux qui sont solubles dans l’acétone, les extraits semblent avoir peu d’effet sur l’anisotropie du retrait.

Présentation (BAC)

Version intégrale

Page publiée le 23 juin 2013, mise à jour le 7 septembre 2019