Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Doctorat → Bénin → Dynamique des stratégies et des pratiques d’utilisation des parcours naturels pour l’alimentation des troupeaux bovins au Nord-Est du Bénin

Université de Abomey-Calavi (2010)

Dynamique des stratégies et des pratiques d’utilisation des parcours naturels pour l’alimentation des troupeaux bovins au Nord-Est du Bénin

Djenontin, Jonas

Titre : Dynamique des stratégies et des pratiques d’utilisation des parcours naturels pour l’alimentation des troupeaux bovins au Nord-Est du Bénin

Rangeland using strategies and practices for cattle herd feeding in the Northest Bénin

Auteur : Djenontin, Jonas

Université de soutenance : Université de Abomey-Calavi

Grade : Doctorat 2010

Résumé
L’élevage est la deuxième activité économique après l’agriculture au Bénin. L’élevage bovin, dont la zone de propension est le Nord du Bénin et en particulier le Nord-Est demeure la grande composante du secteur de l’élevage avec un cheptel dont l’effectif approche actuellement 2.000.000 de têtes. La promotion de cet élevage n’a pas toujours pris en compte tous les aspects de son développement surtout les aspects socio-anthropologiques et socio-économiques. La gestion économique actuelle de l’élevage a imposé des politiques de développement articulées autour du complexe élevage-environnement. La nécessité d’appréhender ce complexe à l’image des éleveurs qui recherchaient l’harmonie avec leur milieu devrait constituer un objectif fondamental des intervenants dans ce secteur. L’analyse du cadre environnemental a mis en exergue un milieu propice au développement de l’élevage bovin. Toutefois certains handicaps profonds sont apparus à l’analyse de la structuration des sociétés au Nord-Est du Bénin. Les relations sociales historiques et la spécialisation des fonctions agricoles cantonnaient chaque ethnie dans une fonction et une position sociale donnée. Les Peul sont les éleveurs par excellence, les Baatonu des agriculteurs et les Yorouba et Dendi des commerçants. Malgré une dynamique d’évolution à la faveur de la mise en place progressive d’un état moderne avec sa structure administrative et ses politiques de développement, la lecture sociale a mis en exergue les faiblesses de la gestion administrative et de la promotion sociale des différentes communautés au Nord-Est du Bénin. A la faveur de la complémentarité des différentes communautés, les éleveurs ont développé des attitudes de survie et de développement de leur activité principale qui est l’élevage bovin. Les caractéristiques socio-anthropologiques des exploitations d’éleveurs de la zone d’étude ont montré leur flexibilité à s’adapter au milieu d’abord en intégrant l’agriculture à l’élevage et en développant des relations sociales avec les autres acteurs du territoire pastoral. Ces relations sociales leur ont permis d’avoir les espaces nécessaires à leur activité à la fois dans leur terroir d’attache ou d’origine et aussi dans des voisinages dont l’étendue pouvait être régionale ou nationale. Cette propension à agrandir l’espace s’est construite aussi sur la base de leur connaissance fine des faciès de végétation particulièrement au Nord-Est du Bénin et dans les territoires d’extension pastorale avec des repérages temporels de la disponibilité des espèces fourragères recherchées en des unités précises de leur territoire pastoral. Les faciès de végétation exploités couvrent les savanes herbeuses, les savanes arbustives, les savanes arborées et les forêts claires. Les unités territoriales exploitées sont constituées des niches écologiques que l’éleveur a intégrées aux différents itinéraires des troupeaux pour maintenir un état nutritionnel satisfaisant des animaux du troupeau. Les éleveurs évaluent quotidiennement l’état nutritionnel des animaux par rapport à leur état corporel qui est normé à partir de points anatomiques précis. L’évaluation temporelle et spatiale de l’état corporel des animaux du troupeau a permis aux éleveurs de construire les parcours des animaux et d’en déterminer les périodes propices d’exploitation. La construction des itinéraires a été dynamique et elle a permis à l’éleveur de répondre à des situations normales ou exceptionnelles de production ou des situations socio-économiques pouvant porter atteinte à son bien-être. L’éleveur a été aussi astreint à des modifications des aptitudes des animaux de son troupeau ou à améliorer leurs performances de production sur un terme plus ou moins long pour mieux répondre aux conditions dynamiques de son environnement socio-économique et culturel.

Mots clés : "Elevage ; bovin ; société ; relations ; état nutritionnel ;Herd – cattle – rangelands – nutritional condition – society – relationship

Présentation

Version intégrale (4,8 Mb)

Page publiée le 24 juin 2013, mise à jour le 4 juillet 2017