Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Doctorat → France → 2012 → Estimation des propriétés optiques des poussières désertiques d’origines saharienne et sahélienne, à proximité de leurs zones sources d’émission, à partir de leurs propriétés physico-chimiques

Université Paris 7 (2012)

Estimation des propriétés optiques des poussières désertiques d’origines saharienne et sahélienne, à proximité de leurs zones sources d’émission, à partir de leurs propriétés physico-chimiques

Klaver Anne

Titre : Estimation des propriétés optiques des poussières désertiques d’origines saharienne et sahélienne, à proximité de leurs zones sources d’émission, à partir de leurs propriétés physico-chimiques

Estimation of the optical properties of Saharan and sahelian mineral dust near their sources, using their physico-chemical properties

Auteur : Klaver Anne

Université de soutenance : Paris 7

Grade : Doctorat en Chimie de la pollution atmosphérique et physique de l’environnement 2012

Résumé
Par absorption et diffusion des rayonnements solaire et tellurique les poussières désertiques agissent directement sur le bilan radiatif terrestre. À l’échelle globale, l’effet radiatif direct des poussières est actuellement estimé entre -0.56 et + 0.1 W m⁻², ne permettant pas de conclure sur le fait que les poussières induisent un refroidissement ou un réchauffement du système Terre/Atmosphère. L’estimation de cet effet demeure encore incertaine en raison de la connaissance limitée que nous avons des propriétés optiques de diffusion et d’absorption des poussières en lien avec leurs propriétés physico-chimiques. Mon travail s’inscrit dans cette problématique de réduction de ces incertitudes. Il a consisté à étudier les propriétés physico-chimiques (composition minéralogique, taille et forme) et optiques (coefficients de diffusion, d’absorption et d’extinction, albédo de simple diffusion et paramètre d’asymétrie) des poussières en Afrique de l’ouest observées dans le cadre du programme d’Analyse Multidisciplinaire de la Mousson Africaine (AMMA) à la station de Banizoumbou (Niger) en hiver et en été 2006. Les observations ont été utilisées pour effectuer des études de fermeture des propriétés optiques à l’aide d’un modèle optique. J’ai cherché à déterminer s’il est possible d’estimer les propriétés optiques des poussières à partir de la connaissance de leurs propriétés physico-chimiques. J’ai montré une bonne représentation des coefficients de diffusion et d’extinction par le calcul (écart calcul/mesure < 13 %). Cependant des efforts doivent être réalisés concernant l’estimation du coefficient d’absorption et de l’albédo de simple diffusion (écart calcul/mesure jusqu’à 291 %).

Mots clés : Poussière — Composition — Sahara — Propriétés optiques — Imagerie satellitaire — Chaleur — Rayonnement et absorption — Déserts — Afrique du Nord

Présentation (SUDOC)

Page publiée le 24 juin 2013, mise à jour le 31 octobre 2019