Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Doctorat → Algérie → Mutations urbaines récentes des villes intermédiaires en Algérie : cas de Sétif

Université Ferhat Abbas, Sétif (2012)

Mutations urbaines récentes des villes intermédiaires en Algérie : cas de Sétif

Madani, Said

Titre : Mutations urbaines récentes des villes intermédiaires en Algérie : cas de Sétif

Auteur : Madani, Said

Université de soutenance : Université Ferhat Abbas, Sétif (Algérie)

Grade : Doctorat ès-Sciences en architecture 2012

Résumé
L’objectif principal de cette recherche est d’aboutir à une connaissance plus fine des mutations urbaines récentes et du développement durable et montrer que l’étalement urbain et le renouvellement urbain sont deux composantes complémentaires d’une même stratégie d’aménagement dans une ville intermédiaire Algérienne. L’approche théorique usitée vise à définir un cadre conceptuel d’analyse du phénomène des mutations urbaines dans ses rapports à la problématique du développement durable. En effet ce cadre lie les mutations urbaines avec la forme urbaine et le développement durable. Partant du principe que les études urbaines doivent avoir une utilité sociale, c’est-à-dire privilégier un regard particulier sur les interrogations actuelles de notre société entre autres les mutations urbaines et leur gestion. La question posée était : comment analyser ces processus lorsqu’on est confronté à différentes échelles d’espace et d’analyse (morphologique, fonctionnelle,) ? Ceci nécessite, évidemment, la définition de choix de méthodes. Ces préoccupations de notre société imposent un recours à des approches "hybrides" concernant les mutations urbaines du point de vue forme spatiale et usage dans une optique de durabilité, en termes quantitatif et qualitatif, en privilégiant tout à la fois un regard de l’extérieur et un regard de l’ intérieur . Les études urbaines sont assez riches maintenant de courants divers pour rendre possible ce type d’approches complémentaires. La méthode d’enquête a été menée, en utilisant des entretiens semi-directifs auprès des acteurs ayant participé la gestion urbaine de la ville et /ou à la conception et mise en oeuvre des différents plans d’urbanisme. Quant à l’approche pratique elle nous permet d’approfondir la réflexion sur le phénomène des mutations urbaines de la ville de Sétif et certains de ses quartiers dans une perspective de développement durable. Le diagnostic a mis en évidence une série d’enjeux. La problématique foncière et la recomposition de l’espace intercommunal pour la spatialisation des besoins futurs de la ville apparaissent comme des enjeux stratégiques pour un développement durable de cette ville intermédiaire. Un report d’urbanisation sur d’autres agglomérations peut être conduit grâce à l’intercommunalité laquelle offrira des assiettes foncières localisées dans les petites villes et villages les plus proches de la première couronne du territoire de la ville de Sétif. A cet effet, le foncier est apparu comme la pièce maîtresse indispensable. Face à un problème de raréfaction de ce dernier la prise de conscience est capitale. Il convient donc d’appréhender stratégiquement la problématique foncière par le recours au renouvellement urbain et au report d’urbanisation sur d’autres agglomérations en cas de manque d’espace mutable en périphérie pour des raisons objectives à l’exemple des terres à hautes valeurs agricoles.

Enfin, et comme conclusion à ce travail trois principales idées peuvent être identifiés : 1 - l’opposition de la reconstruction de la ville sur elle-même avec l’étalement urbain ou l’urbanisme d’extension n’est pas adéquate. L’urbanisme d’extension et la reconstruction de la ville sur elle-même sont deux modes complémentaires de développement de la ville intermédiaire. En effet, l’urbanisme d’extension et le renouvellement urbain font partie d’une même stratégie d’aménagement c’est seulement en Algérie ou la situation a fait que depuis l’indépendance, la priorité a été donnée à l’urbanisation nouvelle. 2 - la compréhension de la notion de durabilité apparaît en débat et suscite des regards critiques surtout par rapport aux écarts entre les discours et leurs traductions pratiques. Les différents acteurs interrogés doutent de l’opérationnalité du concept de durabilité. 3 - la maîtrise dans la pratique urbaine des mutations urbaines passe par l’accompagnement, l’anticipation et la régulation. Il faut anticiper les évolutions foncières afin d’éviter les spéculations.

Mots clés : Mutations Urbaines, Ville Intermédiaire, Durabilité, Renouvellement urbain, Intercommunalité

Présentation

Version intégrale

Page publiée le 27 juillet 2013, mise à jour le 2 mai 2018