Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Doctorat → France → 2012 → Sur les origines, l’histoire évolutive et biogéographique du palmier-dattier (Phoenix dactylifera L.) : l’apport de la génétique et de la morphométrie

Université des sciences et techniques de Montpellier 2 (2012)

Sur les origines, l’histoire évolutive et biogéographique du palmier-dattier (Phoenix dactylifera L.) : l’apport de la génétique et de la morphométrie

Gros-Balthazard, Muriel

Titre : Sur les origines, l’histoire évolutive et biogéographique du palmier-dattier (Phoenix dactylifera L.) : l’apport de la génétique et de la morphométrie

Origins, evolutionary and biogeographical history of the date palm (Phoenix dactylifera L.) : the contribution of genetics and morphometrics

Auteur : Gros-Balthazard, Muriel

Université de soutenance : Université des sciences et techniques de Montpellier 2.

Grade : Doctorat : EERGP - Evolution, Ecologie, Ressources Génétiques, Paléontologie 2012

Résumé
Les objectifs de ce travail visent à appréhender l’histoire évolutive et biogéographique du palmier dattier (Phoenix dactylifera L.), espèce d’une importance capitale pour les populations humaines des régions chaudes et arides d’Afrique du Nord et du Moyen-Orient, au moyen d’analyses génétiques et morphométriques. En effet, les origines de la domestication du dattier demeurent peu connues malgré les données archéologiques qui semblent attester de sa culture à partir de la fin du 4ème millénaire avant notre ère. L’analyse phylogénétique du genre Phoenix réalisée à partir de séquences chloroplastiques a permis d’identifier les parents proches du dattier. Des populations de dattiers sauvages sont reconnues pour la première fois grâce à des analyses de diversité et de structuration génétiques. De manière congruente, l’analyse morphométrique de contours de la graines s’appuyant sur la méthode des transformées elliptiques de Fourier met en évidence une nette différenciation entre les individus sauvages et cultivés. La caractérisation des changements de traits morphologiques de la graine liés à la domestication est exploitée pour définir le statut sauvage ou domestiqué de matériel mis au jour dans différents sites archéologiques du Pakistan et d’Egypte. En outre, l’étude génétique de dattiers d’origine diverses semble démontrer qu’au moins deux évènements de domestication ont eu lieu : l’un en Afrique et l’autre au Moyen-Orient. Finalement, les études génétiques et morphométriques, menées séparément ou conjointement selon le type et l’ancienneté du matériel analysé, permettent pour la première fois de discuter des origines, de l’histoire biogéographique et de la dynamique de l’agrobiodiversité du palmier dattier, dans le temps et dans l’espace.

Mots clés : Dattier — Plantes — Évolution — Domestication — Génétique végétale — Phylogénie — Palmier-dattier – Évolution – Génétique – Morphométrie — Archéologie

Présentation de la thèse

Version intégrale

Page publiée le 4 novembre 2013, mise à jour le 3 février 2017