Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → Algérie → Magister → 2012 → Durabilité des ouvrages en béton destinés à l’évacuation des eaux usées dans la vallée de OUARGLA

Université Kasdi Merbah de Ouargla (2012)

Durabilité des ouvrages en béton destinés à l’évacuation des eaux usées dans la vallée de OUARGLA

BENSEKRANE, Kaoutar

Titre : Durabilité des ouvrages en béton destinés à l’évacuation des eaux usées dans la vallée de OUARGLA

Auteur : BENSEKRANE Kaoutar

Université de soutenance : Université Kasdi Merbah Ouargla

Grade : Magister 2012

Résumé
Cette étude contribue à éclaircir le comportement du béton des ouvrages d’assainissement enterrés dans la vallée de Ouargla , cette dernière, comme de nombreuses autres agglomérations du Sahara algérien, est affectée par une remontée des eaux de la nappe phréatique. La durée de vie de ces structures en béton est conditionnée par la réponse aux agressions physiques et chimiques de l’environnement, ainsi que par la capacité des matériaux à se protéger contre ces attaques. Dans la présente étude, nous avons confectionné des éprouvettes de béton cylindriques (16/32)cm pour les essais de compression et des éprouvettes prismatiques (7x7x28)cm pour les essais de traction après avoir effectué une étude de la formulation du béton, au laboratoire des travaux publique sud (LTPS), le béton a été conçu dans les meilleures conditions de température et d’humidité avec du ciment résistant aux sulfates (CRS), une partie des éprouvettes à était conservée aux laboratoire pour servir de témoin et deux autres parties ont étaient exposée aux conditions de la nappe phréatique de Ouargla et aux eaux usées, cela pendant 28j, 90j,180j et 18 mois. Les résultats des essais destructibles et non destructibles (mécaniques et de durabilité) sont très satisfaisants, le béton conçu avec du ciment CRS n’a pas eu de dégradation bien au contraire, une auto protection a été remarquée du à la formation d’un composé chimique au tour du béton, ce qui a empêché la pénétration des ions agressifs se trouvant dans les eaux de la nappe phréatique de la vallée de Ouargla. Par contre les essais destructibles et non destructibles effectués sur les éprouvettes conservées dans les eaux usées ont montrés une dégradation, due à l’acidité et à la grande teneur en chlorure, même si c’est un béton à base de CRS,c’est pour cela qu’il faut penser à ajouter des adjuvants au béton ou remplacer le ciment CRS par un autre ciment.

Version intégrale

Page publiée le 18 novembre 2013, mise à jour le 23 août 2017