Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → Algérie → Magister → 2012 → Contribution à une étude phyto-écologique des groupements à Pistacia lentiscus du littoral de Honaine (Tlemcen, Algérie occidentale)

Université Abou Bekr Belkaid Tlemcen (2012)

Contribution à une étude phyto-écologique des groupements à Pistacia lentiscus du littoral de Honaine (Tlemcen, Algérie occidentale)

BENMEHDI, Ikram

Titre : Contribution à une étude phyto-écologique des groupements à Pistacia lentiscus du littoral de Honaine (Tlemcen, Algérie occidentale)

Auteur : BENMEHDI, Ikram

Université de soutenance : Université Abou Bekr Belkaid Tlemcen

Grade : Magister en Ecologie et Environnement (2012)

Résumé
Cette étude est axée sur les groupements à Pistacia lentiscus dans le littoral de Honaine. Il s’agit d’une étude qui présente une certaine originalité phytoécologique et fait appel à trois variantes écologiques : bioclimat, sol et végétation. Actuellement l’emprise de l’homme devient de plus en plus prégnante relativement à la croissance démographique. Que se soit par les défrichements, la mise en culture, urbanisation, incendie, tourisme, cueillette … Ces actions représentent des bouleversements écologiques et une régression des écosystèmes forestiers voir des matorrals où s’installent de nouveaux occupants arbustifs mieux adaptés à l’accentuation des contraintes liées à l’action anthropique et à la xéricité du climat. La comparaison des différents spectres biologiques nous montre l’importance des thérophytes (44,04 %) avec une diminution notable des phanérophytes (9,17 %). Sur le plan biogéographique les groupements à Pistacia lentiscus sont beaucoup plus riches en espèces typiquement méditerranéennes : Calycotome villosa subsp. intermedia, Globularia alypum, Lavandula multifida, Cistus monspeliensis…. L’Analyse factorielle des correspondances nous a permis une meilleure approche des principaux facteurs régissant l’évolution de ces groupements et leurs potentialités. En effet, les processus de dégradation que connaît les groupements de la zone d’étude, tant climatique qu’anthropique semble être un indice de perturbation ; donc il est infiniment probable que cette évolution régressive de ces écosystèmes soit engagée.

Mots clés : Pistacia lentiscus ; Phyto-écologie ; Honaine ; Dynamique de végétation ; Analyse statistique ; Bioclimat ; Tlemcen ; Algérie

Présentation

Version intégrale (5,62 Mb)

Page publiée le 20 novembre 2013, mise à jour le 28 septembre 2018