Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → Algérie → Magister → 2008 → Etude hydrogéologique des eaux souterraines de la région de Ouargla soumise à la remontée des eaux de la nappe phréatique et perspectives de solutions palliatives (Sahara Nord-Est Septentrional - Algérie)

Université El Hadj Lakhdar de Batna (2008)

Etude hydrogéologique des eaux souterraines de la région de Ouargla soumise à la remontée des eaux de la nappe phréatique et perspectives de solutions palliatives (Sahara Nord-Est Septentrional - Algérie)

Bellaoueur, Abd El Aziz

Titre : Etude hydrogéologique des eaux souterraines de la région de Ouargla soumise à la remontée des eaux de la nappe phréatique et perspectives de solutions palliatives (Sahara Nord-Est Septentrional - Algérie)

Auteur : Bellaoueur, Abd El Aziz

Université de soutenance : Université El Hadj Lakhdar de Batna

Grade : Magister 2008

Résumé
L’étude menée dans le cadre de ce mémoire, représente une contribution à l’étude du phénomène de la rementée des eaux dans la nappe phréatique à l’échelle de la cuvette de Ouargla. Cette contribution s’appuie sur trois principaux outils : - L’établissement d’un bilan hydrologique global pour étudier les apports et les pertes de la nappe phréatique ; - L’étude piézométrique de la nappe phréatique ; - Les caractéristiques physico-chimiques des eaux de la nappe phréatique. La cuvette de Ouargla est située au Nord-Est du Sahara algérien. Elle présente une superficie de l’ordre de 95 000 ha et un climat aride (précipitations très faibles, évaporation très élevée et amplitudes thermiques élevées). Le bilan hydrologique établi, semble refléter convenablement le phénomène de la rementée des eaux. L’eau, aussi bien dans les agglomérations, dans les palmeraies et dans les sebkhas (zones à basses altitudes et de pente extrêmement faible : <1‰ en moyenne), se trouve proche de la surface du sol. Ce sont les eaux d’origine profonde (eaux d’irrigation mal drainées, eaux d’assainissement… .) qui favorisent l’élévation de ce niveau d’eau. Il ressort que la nappe phréatique ne peut pas jouer de rôle tampon important, car les stations de pompage et les canaux de drainage, en état de bon fonctionnement, peuvent régler le niveau d’eau dans ces zones inondées. Hydro chimiquement, les eaux de cette nappe, ont une qualité très dégradée. Parmi les recommandation proposées, à l’échelle de la cuvette de Ouargla, c’est de limiter les prélèvements à partir les nappes profondes et les remplacer par les eaux traitées de la nappe phréatique elle-même et l’évacuation des rejets vers "Sebkhet Safioune"

Présentation (CERIST

Version intégrale

Page publiée le 9 décembre 2013, mise à jour le 26 septembre 2018