Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Doctorat → Algérie → 2012 → Problèmes de la salinité liés à l’irrigation dans la région saharienne –cas des oasis des ziban-

Université Mohamed Khider de Biskra (2012)

Problèmes de la salinité liés à l’irrigation dans la région saharienne –cas des oasis des ziban-

Masmoudi Ali

Titre : Problèmes de la salinité liés à l’irrigation dans la région saharienne –cas des oasis des ziban

Auteur : Masmoudi Ali

Université de soutenance : Université Mohamed Khider de Biskra

Grade : Doctorat 2012

Résumé
La gestion mal adaptée de l’irrigation avec les eaux salées peut dans beaucoup de situations provoquer la salinisation des sols et la chute des rendements des cultures surtout dans les régions arides. Les principales techniques d’irrigation non maîtrisées : gravitaire, aspersion et goutte à goutte peuvent entraîner l’accumulation progressive des sels dans les sols irrigués avec les eaux salées selon les résultats de notre étude. D’autre part l’utilisation des eaux salées en agriculture devient de plus en plus une nécessité absolue face au manque ou à la rareté des ressources en eau douce. Dans ces conditions l’utilisation rationnelle de l’eau salée s’impose pour bien valoriser l’eau, atténuer l’effet de la salinité et mieux favoriser le développement des cultures. L’expérimentation sur le régime hydrique et la fertilisation en conditions salines montre des résultats favorables et encourageants. La fréquence élevée d’irrigation a un effet très important et positif sur la concentration des sels et les conditions d’absorption des racines des plantes même avec l’eau la plus salée. Par contre la faible fréquence donne des mauvais résultats surtout avec les salinités élevées des eaux d’irrigation. La fertilisation a un effet aussi très important sur le milieu nutritionnel et l’équilibre ionique. L’apport du phosphore a contribué à l’amélioration des aptitudes de la culture en milieu salé. La dose élevée du phosphore a donné les bons résultats de croissance, rendement en grains, rendement en paille et le poids de 1000 grains. Les teneurs des grains en phosphore les plus élevées sont enregistrées dans les traitements les plus salés, ainsi que les traitements ayant reçus la dose élevée du phosphore présentent des teneurs en sodium des grains plus faibles que ceux ayant reçus la dose faible ce qui montre l’importance du phosphore dans ces conditions.

Mots clés : irrigation, salinité, submersion, aspersion, goutte à goutte, fréquence, fertilisation

Catalogue Collectif Algérie

Page publiée le 11 décembre 2013, mise à jour le 11 octobre 2018