Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Doctorat → Maroc → Thèse soutenue → Physico-chimie des eaux souterraines de certaines régions de la Mauritanie (Trarza, Brakna et Tagant)

Université Mohammed V - Agdal (2013)

Physico-chimie des eaux souterraines de certaines régions de la Mauritanie (Trarza, Brakna et Tagant)

Ould Cheikh, Mohamed EL Kory

Titre : Physico-chimie des eaux souterraines de certaines régions de la Mauritanie (Trarza, Brakna et Tagant)

Auteur : Ould Cheikh, Mohamed EL Kory

Université de soutenance : Université Mohammed V - Agdal

Grade : Doctorat 2013

Résumé
La qualité physicochimique des eaux souterraines des régions (Wilayas) du Trarza, Brakna et Tagant en Mauritanie a été suivie à travers la réalisation de 80 prélèvements au cours de notre étude effectués au niveau de 18 localités. Les paramètres physicochimiques suivis sont : la Température, le pH, la conductivité électrique (CE), TDS, la dureté totale (TH), le Ca2+, Mg2+, Na+, K+, Cl-, HCO3-, SO42-, NO3-, NO2-, NH4+ et F-. Huit (08) micropolluants minéraux (Fe, Zn, Cd, Cr, Cu, Pb, As et Hg) ont été également suivis. L’interprétation des paramètres physicochimiques au niveau de trois wilayas montre que les teneurs en éléments majeurs des eaux analysées du Trarza ne présentent pas d’anomalie particulière, hormis des teneurs élevées en nitrates (35,29 mg/L) observées dans les eaux du Mederdra restant inférieurs à la norme de l’OMS (50 mg/L), tendis les eaux des forages du Brakna sont caractérisées par une diversité au niveau de la qualité chimique, trois classes ont été rencontrées caractérisant des eaux de qualité excellente, bonne et de moyenne qualité. Une eau de mauvaise qualité été enregistrée dans les eaux des puits de M’Beidiaa et le puits P1 de Chegar, on remarque également des teneurs en fluorures dépassant la norme de l’OMS (1,5 mg/L) observée au niveau de la zone Sud Est de la wilaya précisément dans les eaux des puits de localités de M’Beidiaa et Foundou. Cette concentration élevée des fluorures peut être à l’origine des cas de la fluorose observée dans la localité de M’Beidiaa. La concentration des nitrates la plus élevée pour les eaux des forages étudiés du Brakna est de 34,13 mg/L enregistrée à Maghtaa Lehjar et de 127,83 mg/L pour le puits de M’Beidiaa. Dans la wilaya du Tagant et selon le Système d’Evaluation de la Qualité (SEQ) des eaux souterraines, deux classes d’eau ont été identifiées, une eau de qualité moyenne (3ème classe) été enregistrée pour les eaux des puits P1 et P3 de Tijikja et pour les eaux des forages de Nimlane, d’Iguevane et du forage T1 de Tijikja. Alors qu’une eau de bonne qualité (2ème classe) été observée au niveau des autres sites étudiés du Tagant. Les concentrations les plus élevées en cuivre, plomb et du chrome dans les eaux de trois wilayas sont respectivement 1,732 µg/L, 2,434 µg/L et 6,25 µg/L enregistrée à Boghé, le cuivre et le chrome n’ont pas été détectés dans les eaux du Trarza et le fer n’a pas été observé dans les eaux du Brakna. Généralement les métaux lourds détectés sont présents à des teneurs variables qui restent très en dessous aux normes de l’OMS. Les faciès chimiques des eaux étudiées ont été identifiés grâce aux diagrammes de Piper et de Schoeller-Berkaloff. L’ACP a permis d’une part de déterminer les sens des variations des paramètres physicochimiques des eaux étudiées et les différentes corrélations qui existent entre eux. D’autre part, elle nous a permis de regrouper les eaux qui présentent le même comportement (minéralisation ou eau chargée en tel et tel paramètres).

Mots clés : Physicochimie - Eau souterraine – Mauritanie – Trarza – Brakna - Tagant –Facies chimique – Fluorose - ACP

Présentation (Toubk@l)

Page publiée le 18 décembre 2013, mise à jour le 11 janvier 2018