Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Doctorat → Maroc → Thèse soutenue → Evaluation pharmacologique de l’activité antidiabétique de quelques plantes médicinales de la région de Tafilalet

Université Moulay Ismaïl, Errachidia (2007)

Evaluation pharmacologique de l’activité antidiabétique de quelques plantes médicinales de la région de Tafilalet

Lemhadri, Ahmed

Titre : Evaluation pharmacologique de l’activité antidiabétique de quelques plantes médicinales de la région de Tafilalet

Auteur : Lemhadri, Ahmed

Université de soutenance : Université Moulay Ismaïl, Errachidia

Grade : Doctorat 2007

Résumé
Au Maroc, le diabète constitue un problème majeur de santé publique. Pour des raisons socio-économiques, la population locale a souvent recours aux plantes médicinales pour traiter cette maladie chronique. L’objectif de notre travail était de porter un regard scientifique sur cette pratique traditionnelle. Au cours de ce travail, nous avons évalué expérimentalement l’activité anti-hyperglycémiante de quatre plantes médicinales réputées comme antidiabétiques dans la région de Tafilalet : Capparis spinosa, Carum carvi, Chamaemelum nobile et Origanum vulgare. En utilisant un modèle animal approprié, le rat streptozotocine, et des protocoles expérimentaux adaptés à l’étude scientifique des propriétés scientifique des propriétés anti-hyperglycémiques des plantes médicinales, les extraits aqueux des différentes plantes testées dans cette étude se sont montrés capable de diminuer significativement les niveaux sanguins de glucose chez des rats sévèrement diabétiques aussi bien en traitement aigu qu’en traitement chronique après administration orale répétée pendant deux semaines. En plus de leurs effets hypoglycémiants, les extraits aqueux de Capparis spinosa et de Carum carvi sont dotés d’un fort pouvoir hypolipidémiant chez les animaux diabétiques. Aucun effet significatif sur les concentrations plasmiques de l’insuline n’a été observé, ce qui suggère des mécanismes extra pancréatiques pour expliquer les effets observés. Dans la deuxième partie de notre travail, nous avons tenté d’apporter une explication mécanistique aux effets thérapeutiques observés. En mesurant la production hépatique du glucose par la technique de la dilution isotopique, nous avons montré que les extraits aqueux de Capparis spinosa et de Chamaemelum nobile améliorent la sensibilité hépatique à l’insuline. De même, l’utilisation de la technique du clamp hyperinsulinémique euglycémique, nous a permis de mettre en évidence une amélioration de la sensibilité périphérique a l’insuline chez des souris traitées par les mêmes plantes. Par ailleurs, chez la souris obèse, le traitement quotidien avec les extraits aqueux de Capparis spinosa et de Chamaemelum nobile s’accompagne avec une diminution considérable de leur poids corporel. Les effets thérapeutiques observés dans cette étude seraient alors le résultat des actions bénéfiques sur la sensibilité de l’organisme, aussi bien périphérique que hépatique, à l’insuline associées a des effets anti obésité.

Mots clés : Diabétologie – Streptozotocine – Diabète - Plante médicinale - Administration orale - Insulino-résistance – Glycémie

Présentation (Toubk@l)

Page publiée le 19 décembre 2013, mise à jour le 10 janvier 2018