Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Doctorat → Maroc → Thèse soutenue → Contribution à l’étude de la dégradation des sols et de la nappe des périmètres irrigués du Tadla marocain par salinisation et sodisation

Université Sultan Moulay Slimane Béni Mellal (2006)

Contribution à l’étude de la dégradation des sols et de la nappe des périmètres irrigués du Tadla marocain par salinisation et sodisation

Ouardi, Jamila

Titre : Contribution à l’étude de la dégradation des sols et de la nappe des périmètres irrigués du Tadla marocain par salinisation et sodisation

Auteur : Ouardi, Jamila

Université de soutenance : Université Sultan Moulay Slimane Béni Mellal

Grade : Doctorat 2006

Résumé
Les sols des deux périmètres irrigués du Tadla (Maroc) sont irrigués avec des eaux de barrages, relativement douces, mais aussi par des pompages dans la nappe qui est fortement sollicité et s’épuise. Des processus de dégradation par salinisation et sodisation ont été mis en évidence. Ils présentent une certaine variabilité spatiale dans leur intensité et leur nature. A partir d’analyses d’eau et de sols, le travail a tout d’abord permis de cartographier la distribution spatiale du taux de sodium échangeable. Des différences apparaissent entre les deux périmètres en termes de sodisation. Le recours à la simulation thermodynamique a permis de montrer que l’intensité des processus d’échanges ioniques est différente selon le périmètre. Ce processus peut inverser le signe de l’alcalinité résiduelle calcite lus gypses et infléchir ou non le sens d’évolution de la concentration de certains éléments majeurs lorsque les sols se salinisent. Par ailleurs, l’effet de la sodisation sur l’état d’aération du sol a pu être précisé à partir de mesures in situ. Lors de la dégradation par sodisation, l’état d’aération est très légèrement affecté dans un premier temps, mais lorsque le processus de dégradation se développe, l’impact sur l’aération est très important, affectant par exemple la dynamique des nitrates aussi bien dans les sols que dans les nappes qu’ils surmontent. Une approche statistique a permis de hiérarchiser les processus. La salinisation apparaît comme le plus important, l’hétérogénéité des échanges ionique set donc de la sodisation constitue le second ordre. Cependant ce dernier constitue la principale menace agronomique des périmètres irrigués du Tadla.

Mots clés : Salinisation - Sodisation – Maroc – Modélisation – Statistique – Anoxie - Périmètre irrigué

Présentation (Toubk@l)

Page publiée le 19 décembre 2013, mise à jour le 11 janvier 2018