Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → Maroc → DES ou DESA → Etude écologique comparée de quelques puits de la région de Marrakech : Impact des populations sur la Zoocenose des puits

Université Cadi Ayyad, Marrakech (1986)

Etude écologique comparée de quelques puits de la région de Marrakech : Impact des populations sur la Zoocenose des puits

Boulanouar, Mohamed

Titre : Etude écologique comparée de quelques puits de la région de Marrakech : Impact des populations sur la Zoocenose des puits

Auteur : Boulanouar, Mohamed

Université de soutenance : Université Cadi Ayyad, Faculté des Sciences - Semlalia, Marrakech

Grade : DES ou DESA 1986

Résumé
Onze puits des environs de Marrakech ont fait l’objet d’une étude intéressant à la fois les caractéristiques physicochimiques de l’eau et la composition des zoocénoses des aquatiques de ces puits. Le cadre naturel, la nappe phréatique et les stations sont présentés dans une première partie. Des séries d’analyses physicochimiques ont été réalisée mensuellement dans chaque station. Elles ont montré que la qualité de l’eau des différents puits est très variable et dépend d’un certain nombre de facteurs comme la profondeur de la nappe phréatique sous la surface du sol et la protection du puits, mais plus encore de l’emplacement des stations par rapport aux sources superficielles de pollution que sont les accumulations d’ordures et surtout les « séguias » des eaux usées, provenant des égouts de la ville et utilisées pour l’irrigation de certaines cultures. La faune aquatique des puits apparait constituée par deux communautés animales distinctes, celle des espèces épigées, provenant de l’extérieur des puits, et celle des organismes stygobies, qui vivent normalement dans la nappe phréatique, aux environs du puits. L’importance de ces deux communautés varie beaucoup d’une station à l’autre. Leur étude a conduit à la découverte d’espèces animales nouvelles pour la science ou pour le Maroc. Une typologie des puits a été établie à partir de l’ensemble des paramètres abiotiques, essentiellement des caractéristiques physicochimiques de l’eau. Une typologie identique a pu être obtenue en ne prenant en compte que les ions indicateurs de pollution. D’autres parts une typologie des stations a été établie en considérant la composition des zoocénoses de ces stations, ou en ne prenant en compte que les seules espèces animales phréatobies. Ces deux approches typologiques, établies au moyen d’analyses multivariées des données abiotiques ou faunistiques (A.F.C.), faites sur un ordinateur, ont conduit à des résultats semblables. Il a été possible d’en conclure que l’étude de la faune aquatique des puits pouvait permettre d’apprécier globalement la qualité de l’eau et fournir ainsi une méthode originale et intéressante pour contrôler ou surveiller la qualité de l’eau souterraine d’une nappe phréatique.

Mots clés : Ecologie générale ; Hydrobiologie souterraine ; Puits ; Marrakech ; Population ; Zoocenose

Présentation (Toubk@l)

Page publiée le 19 décembre 2013, mise à jour le 12 janvier 2018