Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Doctorat → France → 1988 → La production et la consommation de couscous au Maroc : De l’artisanat à l’industrie

Université Toulouse II-Le-Mirail (1988)

La production et la consommation de couscous au Maroc : De l’artisanat à l’industrie

Lakhal, Naïma

Titre : La production et la consommation de couscous au Maroc : De l’artisanat à l’industrie

PRODUCTION AND CONSUMPTION OF COUSCOUS IN MOROCCO : FROM THE HANDICRAFT TO THE INDUSTRY

Auteur : Lakhal, Naïma

Université de soutenance : Université Toulouse II-Le-Mirail

Grade : Doctorat 3e cycle : Géographie : 1988

Résumé
Le thème relève de l’industrie alimentaire, mais seul le couscous est étudié sous une triple optique : la production, la commercialisation et la consommation. au sein de la branche alimentaire, au Maroc, le couscous arrive en 3eme position après le pain de boulangerie et les pâtes alimentaires. l¤étude de la fabrication du couscous dans 3 villes : Ksar, Zerhoun et Meknès, nous a révélé la coexistence de 6 formes de production : la première forme est née dans le cadre familial, la seconde est produite dans le cadre de l’entraide familiale et ou vicinale. la 3eme est produite par les rouleuses professionnelles ; la 4eme par des unités artisanales ; la 5eme par des usines semi-artisanales et la 6eme est purement industrielle. les quatres premières formes sont informelles et vivent en symbiose avec les deux autres. cette production a connu une évolution au niveau du procédé de production, de la matière première...) le passage du couscous d’une production domestique non marchande a une marchande s’explique par la situation matrimoniale des rouleurs(ses) et par le chômage et l’exode rural dus a la construction du barrage oued loukkos. l’apparition de cette production informelle a deux causes logiques : économique et sociale. le circuit commercial se caractérise par sa densité et sa complexité. Néanmoins, nous relevons deux flux : l’autoconsommation et l¤échange. ce dernier se compose de 3 circuits : court, moyen et long. la consommation du couscous est véhiculée par deux variables : la religiosité et le facteur économique qui est le plus déterminant. nous concluons donc que les deux pôles : production et consommation, ren

Mots clés : MAROC / COUSCOUS / ALIMENTATION / INDUSTRIE ALIMENTAIRE

Présentation (SUDOC)

Page publiée le 20 décembre 2013, mise à jour le 12 juillet 2017