Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → Maroc → DES ou DESA → Biologie, écologie et parasitisme de Melanopsis praemorsa L. (Mollusque, Prosobranche) dans les canaux d’irrigation de la région de Marrakech

Université Cadi Ayyad Semlalia-Marrakech (1991)

Biologie, écologie et parasitisme de Melanopsis praemorsa L. (Mollusque, Prosobranche) dans les canaux d’irrigation de la région de Marrakech

Idaghdour, Malika

Titre : Biologie, écologie et parasitisme de Melanopsis praemorsa L. (Mollusque, Prosobranche) dans les canaux d’irrigation de la région de Marrakech

Auteur : Idaghdour, Malika

Université de soutenance : Université Cadi Ayyad, Faculté des Sciences, Semlalia-Marrakech

Grade : DES ou DESA 1991

Résumé
Le présent travail étudie certains aspects de la biologie, de l’écologie et du parasitisme de Melanopsis praemorsa, Mollusque Prosobranche, dans les canaux d’irrigation de la région de Marrakech. Il en ressort que M. praemorsa présente un polymorphisme morphologique important lié essentiellement aux conditions abiotiques du milieu. L’étude de la croissance en taille, réalisée à partir d’élevage in situ, a montré que la moitié de la taille maximale est acquise au cours de la première année. La reproduction chez M. praemorsa est continue. Les individus montrent une maturité sexuelle permanente. La dominance des mâles sur les femelles a été observée aussi bien au cours du temps que dans les différentes classes de taille. Etant donné le recrutement permanent des jeunes, les populations de cette espèce se présentent sous forme de plusieurs générations successives et chevauchantes. Dans les malacocénoses étudiées, M. praemorsa est le mollusque le plus abondant par rapport aux Pulmonés et aux autres espèces Prosobranches. Le chevauchement des niches spatiales entre cette espèce et Lymnaea truncatula a été discuté. L’étude des stades larvaires de Trématodes parasites de M. praemorsa a révélé la présence de six types de parasites appartenant aux familles des Prohemistomidae, Sanguinicolidae, Lecithodandriidae, Opecoelidae, Monorchiidae et Philophthalmidae. L’histologie des individus infestés a décelé l’existence d’importantes lésions affectant les organes cibles du mollusque la glande génitale et la glande digestive.

Mots clés : Melanopsis praemorsa ; Mollusque ; Prosobranche ; Canal d’irrigation ; Polymorphisme morphologique ; Marrakech

Présentation (Toubk@l)

Page publiée le 21 décembre 2013, mise à jour le 13 janvier 2018