Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → Maroc → DES ou DESA → Etude de l’action des facteurs génotypiques et physiologiques sur l’androgenèse in vitro chez l’orge cultivée ( Hordeum vulgare )

Université Mohammed V - Agdal (1991)

Etude de l’action des facteurs génotypiques et physiologiques sur l’androgenèse in vitro chez l’orge cultivée ( Hordeum vulgare )

Qaddoury, Ahmed

Titre : Etude de l’action des facteurs génotypiques et physiologiques sur l’androgenèse in vitro chez l’orge cultivée ( Hordeum vulgare )

Auteur : Qaddoury, Ahmed

Université de soutenance : Université Mohammed V - Agdal, Faculté des Sciences, Rabat

Grade : DES ou DESA 1991

Résumé
Seize génotypes d’orge cultivée Hordeum vulgare ont été utilisés en culture d’anthères in vitro pour étudier leur capacité androgénétique et analyser l’action des facteurs physiologiques sur la réponse androgénétique. L’étude a montré que les variétés marocaines à deux-rang Asni et Tamelalet sont de loin les plus performantes et présentent un potentiel androgénétique similaire à celui de la variété européenne Sabarlis. L’utilisation d’un semi au champ et sous serre a permis de prolonger la période favorable à la culture d’anthères du mois de Décembre au mois de Mars. L’emploi du milieu d’induction C17 améliore nettement la réponse androgénétique. De même les anthères ayant subi un choc thermique (3°C) pendant 2 à 4 jours et osmotique à 0,8 molaire pendant une heure donnent de meilleurs résultats. L’incubation des cultures à une température de 28°C favorise d’avantage le développement sporophytique des microspores. Après leur transfert sur le milieu de régénération R9, les structures androgénétiques obtenues régénèrent des plantes vertes et albinos soit respectivement 18,5% et 10,5% pour la variété Asni.

Mots clés : Hordeum vulgare ; Androgenèse ; Culture d’anthère ; Callogenèse ; Embryogenèse

Présentation (Toubk@l)

Page publiée le 21 décembre 2013, mise à jour le 13 janvier 2018