Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → Maroc → DES ou DESA → Valorisation des plantes médicinales marocaines : Contribution à l’étude de quelques aspects pharmacologiques de Cotula cinerea Del

Université Cadi Ayyad Marrakech (1992)

Valorisation des plantes médicinales marocaines : Contribution à l’étude de quelques aspects pharmacologiques de Cotula cinerea Del

Markouk, Mohamed

Titre : Valorisation des plantes médicinales marocaines : Contribution à l’étude de quelques aspects pharmacologiques de Cotula cinerea Del

Auteur : Markouk, Mohamed

Université de soutenance : Université Cadi Ayyad, Faculté des Sciences - Semlalia, Marrakech

Grade : DES ou DESA 1992

Résumé
La présente étude porte sur l’étude pharmacologie d’une plante saharienne marocaine : Cotula cinerea, en vue de vérifier expérimentalement les données empiriques de la médecine traditionnelle éventuellement mettre en évidence d’autres utilisations non indiquées par la tradition. Dans la première partie, nous avons étudié en détail les données morphologiques et anatomiques de Cotula cinerea. L’étude chimique, objet de la deuxième partie de ce travail, a été entammée par une extraction par des solvants organiques suivie par des essais préliminaires qui ont permis de caractériser les groupes chimiques susceptibles de fournir des composés d’intérêt thérapeutique. Les stérols, triterpènes, proanthocyanes, tannins cathéchiques et les flavonoïdes semblent être les composés majoritaires contenus dans Cotula cinerea. La dernière partie de ce travail a été consacrée à l’étude de l’activité pharmacologique de cette plante. Cette étude a débuté par les tests de la toxicité aiguë et de l’activité analgésique, qui nous ont permis de prouver que Cotula cinerea ne fait pas partie des plantes toxiques et qu’elle présent un effet analgésique. L’étude de l’activité biologique des extraites flavoniques de Cotula cinerea a montré que ces composés présentent une activité antibactérienne et antifongique vis-à-vis de quelques espèces de bactéries et de champignons pathogènes pour l’Homme. L’extrait chloroformique obtenue après dégraissage de la plante a montré une activité molluscicide remarquable contre Bulinus truncatus : mollusque responsable de la transmission de la bilharziose urogénitale qui sévit dans nos régions. L’extraction par des solvants organique et les séparations sur colonne de gel de silice ont conduit à l’isolation de la fraction active. Le ou les composés (s) de l’effet molluscicide seront déterminé ultérieurement.

Mots clés : Médicine traditionnelle ; Cotula cinerea Del

Présentation (Toubk@l)

Page publiée le 21 décembre 2013, mise à jour le 13 janvier 2018