Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → Maroc → DES ou DESA → Études sur l’anthracnose du pois chiche due A ascochyta rabiei (PASS) Lab. Maroc

Université Moulay Ismail Meknes (1993)

Études sur l’anthracnose du pois chiche due A ascochyta rabiei (PASS) Lab. Maroc

Bouazzaoui Bensouda, Faouzia

Titre : Études sur l’anthracnose du pois chiche due A ascochyta rabiei (PASS) Lab. Maroc

Auteur : Bouazzaoui Bensouda, Faouzia

Université de soutenance : Université Moulay Ismail Meknes

Grade : DES ou DESA 1993

Résumé
La variabilité morphologique et pathogénique d’A. rabiei (Pass) lab. A été étudié sur 23 isolats collectés de différentes régions du Maroc. L’étude de sept caractères morphologiques a permis de dégager des différences dans le comportement des 23 isolats en milieu de culture. L’étude pathogénique du champignon a été réalisée en serre utilisant 6 variétés différentielles de pos chiche provenant de l’ICARDA. En se basant sur la réaction des plantules à la maladie 28 jours après l’inoculation, les 23 isolats ont été divisés en 6 groupes pathogéniques. Le développement de deux isolats d’A.rabiei sur 7 milieux de cultures a montré que la croissance maximale du champignon se produit sur pomme de terre dextrose agar (PDA) ou farine de pois chiche agar (CSMA), tandis que la production de spores a lieu uniquement sur CSMA. Une gamme croissante de concentration (0,5 ; 1 ; 1,5 ; 2 ; 2,5 ; 3,10⁵ spores/ml) d’inoculum d’ A.rabiei a été testé en utilisant 3 lignées de pois chiche et 3 isolats de virulences différentes. En se basant sur la fréquence d’infection et la taille de lésions provoquées par les différents isolats, la concentration de 2.10⁵ sp/ml s’est révélée optimale pour les opérations de triage des plantules de pois chiche. La résistance partielle a été étudiée chez 13 lignées de pois chiche de type Kabouli provenant de l’ICARDA. L’inoculation des différentes lignées par 3 isolats d’Ascochyta rabiei de virulences différentes a montré que deux lignées Flip 82-150 et Flip 82-152 peuvent être sélectionnées pour leur niveau de résistance partielle acceptable. L’évaluation en champ de la résistance a l’anthracnose chez 12 lignées de pois chiche d’hiver a révélé 6 lignées résistantes.

Mots clés : Phytopathologie ; Pois chiche ; Anthracnose ; Maroc

Présentation (Toubk@l)

Page publiée le 21 décembre 2013, mise à jour le 12 janvier 2018