Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → Maroc → DES ou DESA → Etude comparée de la tolérance au NaCl au stade plantule de trois espèces céréalières : Blé dur ( Triticumdurum ), blé tendre ( Triticum vulgare ) et orge ( Hordeum vulgare ) : Recherche de critères de sélection précoce

Université Moulay Ismaïl Meknès (1993)

Etude comparée de la tolérance au NaCl au stade plantule de trois espèces céréalières : Blé dur ( Triticumdurum ), blé tendre ( Triticum vulgare ) et orge ( Hordeum vulgare ) : Recherche de critères de sélection précoce

Baddou, Ouafae

Titre : Etude comparée de la tolérance au NaCl au stade plantule de trois espèces céréalières : Blé dur ( Triticumdurum ), blé tendre ( Triticum vulgare ) et orge ( Hordeum vulgare ) : Recherche de critères de sélection précoce

Auteur : Baddou, Ouafae

Université de soutenance : Université Moulay Ismaïl, Faculté des Sciences, Meknès

Grade : DES ou DESA 1993

Résumé
La réduction du déficit chronique que connait la production céréalière au Maroc passe par un accroissement du rendement moyen. Si pour certaines zones, une augmentation substantielle du rendement peut être obtenue par l’amélioration des techniques de production, il est nécessaire pour d’autres régions, où les sols salés dominent et où l’eau d’irrigation est salée, d’utiliser des génotypes adéquats. Les critères de choix doivent être simples et rapides. L’objet de ce travail était d’étudier l’effet du stress salin sur une gamme de caractères morphologiques et physiologiques de plantules de blés et d’orge, en vue d’en choisir les plus pertinents pour la sélection. Cinq niveau salins (0, 25, 100 et 150 mM NaCl) ont été utilisés pour évaluer la réponse des variétés de blé dur (CONDO, KYPEROUNDA, OUM RABIA, SEBOU), de blé tendre (ACHTAR, AKHAIRE, BARAKA, SAIS) et d’orge (ACSAD 60, CAMEO, RIHANE, WI 2291) au stress osmotique lors de la germination. Les mêmes teneurs salines, excepté la concentration 150 mM NaCl, ont été testées sur les plantules de ces mêmes céréales. Les traitements ont été appliqués lorsque les plantules ont cinq jours et a été maintenu jusqu’à ce qu’elles aient atteint quatre feuilles vraies. L’examen des résultats obtenus a montré une diminution de la capacité de germination avec l’accroissement du stress salin, une augmentation de la teneur en chlorophylle, une perte d’activité de la nitrate réductase, une accumulation de la proline et de sucres solubles, et une réduction des paramètres de croissance (production de biomasse, morphologie racinaire, diamètre de la tige, longueur et largeur de la 3ème feuille, surface foliaire). De telles modifications ont été considérées comme des indicateurs métaboliques de stress intervenant indirectement dans l’ajustement osmotique. Une classification intégrant l’ensemble des critères mesurés a été tentée. Elle a mis en évidence le caractère tolérant de l’orge et sensible du blé dur. Le blé tendre occupe une position intermédiaire. Plusieurs critères comme la production de biomasse ; le pool de proline ; et le pourcentage de germination ont été suggérés pour une sélection précoce de plants tolérant la salinité.

Mots clés : Salinité ; Germinatin ; Croissance ; Nitrale réductase ; Proline ; Céréale

Présentation (Toubk@l)

Page publiée le 21 décembre 2013, mise à jour le 12 janvier 2018