Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → Maroc → DES ou DESA → Contribution à l’étude de la composition chimique de Ferula communis L. et des propriétés biologiques des principes anticoagulants de la plante

Université Cadi Ayyad Marrakech (1993)

Contribution à l’étude de la composition chimique de Ferula communis L. et des propriétés biologiques des principes anticoagulants de la plante

Benkhalti, Fatiha

Titre : Contribution à l’étude de la composition chimique de Ferula communis L. et des propriétés biologiques des principes anticoagulants de la plante

Auteur : Benkhalti, Fatiha

Université de soutenance : Université Cadi Ayyad, Faculté des Sciences - Semlalia, Marrakech

Grade : DES ou DESA 1993

Résumé
L’étude chimique de F. communis a permis l’isolement et l’identification de : • Un nouveau composé, dérivé de l’acétophénone isolé à partir de la gomme-résine de F. communis var. genuina. Ce composé est absent chez la var. brevifolia. • Un dérivé de l’ombelliférone ; la coladine identifiée dans la var. brevifolia récoltée à Thanaouété. • Deux composés sesquiterpéniques qui sont la férutinine et la lapidine isolés à partir de la sous-espèce glauca. L’absence chez cette sous espèce de 4-hydroxycoumarinesc responsables de l’effet anticoagulant a été démontrée. Par ailleurs, la comparaison de l’activité anticoagulante et de l’effet toxique du férulénol, du 20-hydroxyférulénol et de la warfarine, chez le rat, a permis de montrer que la warfarine est supérieur aux deux autres anticoagulants quelque soit la voie d’administration (voie orale ou voie intrapéritonéale). L’isoferprénine (une pyrano caumarine) ne présente pas un effet anticoagulant, chez le rat, aussi bien par voie orale par voie intrapéritonéale, même à dose de 40mg/Kg pendant 12 jours. Une méthode de dosage du férulénol dans le sang par chromatographie en phase liquide a été mise au point pour la première fois, et appliquée à l’étude de la cinétique d’élimination de ce composé chez le mouton. Cette étude révèle que le férulénol s’élimine très rapidement de l’organisme puisque sa demi-vie biologique est d’environ 0,32 h, associée à une clairance corporelle totale de 0,422 1/kg.h. Le volume de distribution du férulénol est d’environ 0,189 1/kg. Ce qui suggère que la diffusion de ce produit est très limitée.

Mots clés : Dérivé commarinique ; Activité prothrombinique ; Toxicité ; Pharmacocinétique

Présentation (Toubk@l)

Page publiée le 23 décembre 2013, mise à jour le 12 janvier 2018