Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → Maroc → DES ou DESA → Essai de dépollution d’un sol pollué par des eaux usées domestiques : Cas de la zone d’épandage des eaux usées de Marrakech : Approche expérimentale et simulation

Université Cadi Ayyad Marrakech (1995)

Essai de dépollution d’un sol pollué par des eaux usées domestiques : Cas de la zone d’épandage des eaux usées de Marrakech : Approche expérimentale et simulation

Guerraoui, Dalila

Titre : Essai de dépollution d’un sol pollué par des eaux usées domestiques : Cas de la zone d’épandage des eaux usées de Marrakech : Approche expérimentale et simulation

Auteur : Guerraoui, Dalila

Université de soutenance : Université Cadi Ayyad, Faculté des Sciences - Semlalia, Marrakech

Grade : DES ou DESA 1995

Résumé
Ce travail de recherche consiste à étudier les phénomènes de dépollution d’un sol affecté par une surcharge polluante, notamment nitrates et sels minéraux, résultante d’une longue période d’épandage des eaux usées. Le moyen mis en œuvre est un lysimètre de 1m³ comportant une culture de luzerne et menue d’un système de drainage enterré et de quatre tensiomètres. Le fonctionnement hydraulique du système, avec des applications moyennes de 8 cm d’eau usée traitée par lagunage, avec une fréquence d’une fois par sept jours et pendant un cycle végétatif de la luzerne, a provoqué une amélioration de la perméabilité du sol et une augmentation du débit de percolation. Le suivi physico-chimique des eaux percolées a montré une légère acidification et une augmentation considérable de la minéralisation ; qui correspond à une désalinisation du sol. Les matières organiques oxydables, les matières en suspension et l’ion ammonium ont subit un abattement considérable ; par contre, il y a eu un relargage important des nitrates, de l’ordre de 140 kg/ha. Le calcul du bilan chimique, basé sur les résultats obtenus dans les conditions de l’expérience, a montré que le risque de pollution de la napper par les nitrates est largement réduit par l’exportation par lazurne. Par contre le risque de salinisation de l’eau souterraine subsiste toujours. Une expérimentation a été entreprise au laboratoire, en colonne de sol reconstitué, et ce afin d’étudier l’influence de la durée d’alimentation, la fréquence d’irrigation et la nature de l’eau d’alimentation sur la dépollution. Il a été montré que l’irrigation avec une eau usée traitée par lagunage, avec une grande fréquence d’irrigation et pendant une période d’un mois et demie offre le meilleur compromis quant à la dépollution d’un sol pollué. Un essai de simulation du transport des nitrates dans le sol a été établi. Il a permis de simuler la dose d’irrigation qui permettrait de lixivier l’excès des nitrates du sol sans induire une pollution de l’eau souterraine.

Mots clés : Dépollution ; Sol ; Eau usée domestique ; Eau usée domestique ; Marrakech

Présentation (Toubk@l)

Page publiée le 7 janvier 2014, mise à jour le 12 janvier 2018