Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → Maroc → DES ou DESA → Irrigation d’appoint du blé (Triticum aestivum) : gestion de l’eau et techniques culturales adaptées

Université Chouaib Doukkali, El Jadida (1995)

Irrigation d’appoint du blé (Triticum aestivum) : gestion de l’eau et techniques culturales adaptées

Ait Yacine, Zehor

Titre : Irrigation d’appoint du blé (Triticum aestivum) : gestion de l’eau et techniques culturales adaptées.

Auteur : Ait Yacine, Zehor

Université de soutenance : Université Chouaib Doukkali, Faculté des sciences - El Jadida

Grade : DES ou DESA 1995

Résumé
La présente étude a été réalisée à la fois en plein champ à la Station Expérimentale des Ouled Gnaou (Périmètre du Tadla) et sous serre au Service des Expérimentations des Essais et de la Normalisation à Rabat. Différents essais ont été menés durant les campagnes 92/93 et 93/94 dont les objectifs ont été d’une part la détermination de la réponse du blé à une sécheresse de début du cycle et les moments opportuns à l’irrigation d’appoint et d’autre part la recherche de techniques culturales adaptées à l’irrigation d’appoint à savoir la date et la densité des semis et les variétés. Les principaux résultats de cette étude ont montré qu’une hauteur d’eau de 15 à 10 mm apportée au semis permet une meilleure levée des graines du blé et une survie des plantules pouvant atteindre 40 jours. Egalement, la phase gonflement-floraison s’est avéré la plus sensible au déficit hydrique dans le cycle de la culture du blé. Au cours de cette phase se forment les principales composantes du rendement à savoir : le peuplement épi, le nombre de grains par épi et le poids de 1000 grains. Une irrigation apportée pendant cette phase a permis d’améliorer les rendements de 19 à 56q/ha. Le semi précoce permet d’obtenir des rendements importants par rapport au semi tardif. Sous régime de l’irrigation d’appoint, l’augmentation de la densité de semi jusqu’à 400 graines/m2 permet d’améliorer les rendements en grain par amélioration du nombre d’épis/2m. Aussi, les variétés Acsad 65, Jouda et Triana sont-elles mieux adaptées au régime de l’irrigation d’appoint. Les rendements en grains obtenus ont atteint des valeurs de 70q/ha.

Mots clés : Irrigation ; Appoint du Blé ; Gestion de l’Eau ; Technique Culturale

Présentation (Toubk@l)

Page publiée le 7 janvier 2014, mise à jour le 12 janvier 2018