Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Doctorat → Maroc → Thèse soutenue → Effet des apports allochtones et autochtones sur le réseau trophique de la Moulouya : Impact du système poly phénol- polphénoloxydase-peroxydase des feuilles de Laurier et de Saule sur le milieu récepteur

Université Mohamed Premier, Oujda (1996)

Effet des apports allochtones et autochtones sur le réseau trophique de la Moulouya : Impact du système poly phénol- polphénoloxydase-peroxydase des feuilles de Laurier et de Saule sur le milieu récepteur

Markaoui, Mostafa

Titre : Effet des apports allochtones et autochtones sur le réseau trophique de la Moulouya : Impact du système poly phénol- polphénoloxydase-peroxydase des feuilles de Laurier et de Saule sur le milieu récepteur

Auteur : Markaoui, Mostafa

Université de soutenance : Université Mohamed Premier, Faculté des Sciences, Oujda

Grade : Doctorat 1996

Résumé
L’effet des produits de lessivage des feuilles mortes de Laurier rose (Nerium Oleander) et de Saule (Salix pedicellata) sur le milieu aquatique récepteur a été suivi au laboratoire. Les résultats obtenus montrent que les eaux recevant un apport en feuilles mortes de Laurier deviennent dangereusement pauvres en oxygéne. L’action désoxygénant des macérats de ces feuilles mortes est immédiate et intense chez Laurier, faible chez le Saule. Chez les feuilles le Laurier, La PPO a été isolée et purifiée. C’est une enzyme membranaire, de pH optimum 4.0 et de température optimale 45°C. cette enzyme possède une activité o. diphénoloxydasique très forte en présence d’acide caféique ( Km=0.245 mM) et de son dérivé, l’acide chlorogénique(0.27 mg/g), acide caféique (0.025 mg/g), acide p-coumarique (0.028 mg/g) et acide férulique (0.011 mg/G) dans ce type de feuilles facilite la fixation des substrats sur le site actif de l’enzyme. Le peroxydase des feuilles de Laurier a été isolée et purifiée. C’est aussi une enzyme membranaire possédant trois isoformzs : POD1, POD2 et POD3. C’est l’isoforme POD1 qui est la plus active avec un pH optimal de 5.0 et une température optimale de 45°C. Cette enzyme présente une grande affinité pour l’o.dianisidine (Km=35 µM). Son Km pour H2O2 est de 206 Mm en présence d’o.dianisidine. il est de 1.38 mM en présence du gaïacol. Les feuilles de saule sont moins désoxygénantes et don cmoins actives que les feuilles de Laurier. Elles sont dépourvues de PPO mais possèdent une très forte activité POD. L’enzyme a été purifiée. Elle se présente sous forme d’un monomère, son pH optimal est de 505 et sa température optimale est de 55°C, son affinité est également élevée pour l’o.dianisidine (Km=40µM). Le système biochimique, phénolases-acides phénoliques, présent dans les feuilles sénescentes peut, du fait de ses modalités particuliérement efficaces chez certaines espèces comme celles du laurier rose, conduire à une intense pollution naturelle desoxygénante d’étangs forrestiers. Celle-ci est immédiate et peut se prolonger à quelques jours.

Mots clés : Oxydase ; Polyphénol ; Laurier ; Saule ; Feuille

Présentation (Toubk@l)

Page publiée le 7 janvier 2014, mise à jour le 10 janvier 2018