Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → Maroc → DES ou DESA → Evolution spatiale et temporelle de la salinisation dans la nappe côtière de Saidia

Université Mohamed 1er, Oujda (1996)

Evolution spatiale et temporelle de la salinisation dans la nappe côtière de Saidia

Sadki, Rabha

Titre : Evolution spatiale et temporelle de la salinisation dans la nappe côtière de Saidia

Auteur : Sadki, Rabha

Université de soutenance : Université Mohamed 1er, Faculté Des Sciences, Oujda

Grade : DES ou DESA 1996

Résumé
La plaine côtière de Saïdia, située au Nord-Est du Maroc, est caractérisée par une nappe peu profonde à forte salinité. La sécheresse qui a régné sur la plaine durant les deux dernières décennies a causé non seulement une dégradation qualitative et quantitative des caractéristiques chimiques et hydrodynamiques de la nappe mais elle a facilité l’invasion du biseau salé. Par ailleurs, la compilation et le traitement des données climatiques, géologiques, géophysiques, hydrogéologiques et hydrochimiques nous ont permis d’identifier la géométrie du réservoir et de suivre l’évolution spatio-temporelle de certains paramètres chimiques en l’occurrence de la salinité des eaux. Dans la plaine, l’eau loge un réservoir sableux avec un substratum marneux situé à des profondeurs qui dépassent 15m, alors qu’au niveau de la Trouée de Haj Kebdane (connexion avec la plaine des Triffa) le réservoir est constitué de limons rouges et des marnes calcaires. La direction naturelle d’écoulement de la nappe se fait du Sud-Est vers le Nord-Ouest. Cette direction a été perturbée dans la partie occidentale de la plaine depuis l’installation de la société aquacole de la Moulouya en 1991. Au niveau de la Trouée, les résultats de la prospection géoélectrique ont montré que la partie superficielle du réservoir est occupée par des eaux saumâtres et salées. L’interprétation des donnés des analyses chimiques par la méthode de Stuyfzand nous a permis de suivre l’évolution spatio-temporelle de la salinité et d’esquisser la distribution verticale et latérale des différents types d’eau. La concordance entre l’accroissement de la salinisation et le sens d’écoulement des eaux a été confirmée par les types d’eau des piézomètres situés dans la partie occidentale de la plaine. Pour les nappes côtières, l’impact de la salinisation vient se confirmer de nouveau dans la plaine de Saïdia où la dégradation de la nappe est bien ressentie. Par ailleurs l’implantation de nouveaux piézomètres à différentes profondeurs s’est avérée nécessaire pour apporter plus de détail sur la répartition de la salinité ainsi que sur le comportement hydrodynamique de la nappe. Ces données sont inéluctables pour toute simulation mathématique de la nappe.

Mots clés : Nappe côtière ; Salinisation ; Prospection géoélectrique ; Classification de Stuyfzand

Présentation (Toubk@l)

Page publiée le 8 janvier 2014, mise à jour le 13 janvier 2018