Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → Maroc → DES ou DESA → Contribution à l’étude de quelques effets physiologiques et biochimiques suite à un ‘’stress’’ salin en relation avec le pouvoir pathogène de septoria tritici chez des cultivas de blé tendre

Université Mohammed Premier Oujda (1997)

Contribution à l’étude de quelques effets physiologiques et biochimiques suite à un ‘’stress’’ salin en relation avec le pouvoir pathogène de septoria tritici chez des cultivas de blé tendre

Qader, Fatiha

Titre : Contribution à l’étude de quelques effets physiologiques et biochimiques suite à un ‘’stress’’ salin en relation avec le pouvoir pathogène de septoria tritici chez des cultivas de blé tendre

Auteur : Qader, Fatiha

Université de soutenance : Université Mohammed Premier Faculté des Sciences, Oujda

Grade : DES ou DESA 1997

Résumé
A l’échelle mondiale, la productivité végétale est fortement influencée par divers stress abiotiques, en particulier ceux imposés par le déficit hydrique ou le stress salin, et biotiques causés par de nombreux agents pathogènes. Parmi ces derniers, la septoriose du blé causée par septoria tritici Rob.ex.Desm. Constitue l’un des principaux facteurs limitant la culture céréalière dans les principales zones de production méditerranéennes. Ce travail a été consacré à l’étude de l’effet de la salinité sur le comportement de trois variétés de blé tendre représentatives de deux niveaux de comportement vis-à-vis de la septoriose : une variété sensible (Nasma) et deux variétés moyennement résistantes (Achtar et Marchouch). La première partie de ce travail, a été consacrée à l’étude des conséquences métaboliques liées à l’application, depuis le stade embryonnaire, de concentrations variables en NaCI (0 à 150 mM). Les résultats obtenus ont montré l’effet bénéfique des concentrations modérées en NaCI (25 et 50 mM) sur les teneurs en substances glucidique et azotées solubles au niveau des feuilles et des racines des plantules. Leur augmentation constitue une réaction d’adaptation des plantules à la salinité du milieu. La seconde partie a été réservée à l’étude de l’effet d’un traitement des plantules par une teneur en NaCI, ne dépassant pas 50 mM, sur le comportement des trois variétés de blé tendre vis-à-vis d’une souche virulente de Septoria Tritici (St15). L’expression des symptômes caractéristiques de la septoriose est retardée chez les plantules ayant reçus un traitement salé. L’amélioration de la résistance du blé tendre à la septoriose serait liée aux changements métaboliques provoqués par le NaCI.

Mots clés : Physiologie Végétale ; Stress salin ; Pathogène

Présentation (Toubk@l)

Page publiée le 8 janvier 2014, mise à jour le 13 janvier 2018