Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → Maroc → DES ou DESA → Dynamique de l’azote et fertilisation azotée de la culture de blé tendre (Triticum aestivum) sous irrigation d’appoint dans la Tadla

Université Chouaib Doukkali, El Jadida (1998)

Dynamique de l’azote et fertilisation azotée de la culture de blé tendre (Triticum aestivum) sous irrigation d’appoint dans la Tadla

Daoudi, Abdelali

Titre : Dynamique de l’azote et fertilisation azotée de la culture de blé tendre (Triticum aestivum) sous irrigation d’appoint dans la Tadla

Auteur : Daoudi, Abdelali

Université de soutenance : Université Chouaib Doukkali, Faculté des sciences, El Jadida

Grade : DES ou DESA 1998

Résumé
L’irrigation d’appoint représente une technique très prometteuse pour l’amélioration et la stabilisation de la production des céréales au Maroc. Néanmoins, l’efficacité de ce type d’irrigation est tributaire d’autres facteurs tels que l’azote. Le problème de la fertilisation azotée ne se pose pas uniquement en termes de dose mais aussi en modalité d’apport (fractionnement, stade d’apport). Dans le but d’étudier la fertilisation azotée de blé tendre (Triticum aestivum) sous irrigation d’appoint sur un sol argileux brun isohumique du Tadla (station Ouled Gnaou) différents travaux ont été réalisés : • Une incubation aérobique du sol à long terme ; • Des essais en plein champ sur la culture de blé qui ont été menés sur deux campagnes ; • Des suivis in-situ de l’azote minéral dans le sol ; • Et un essai sur pots dont un autre type de sol sableux de la région de Rabat a été utilisé à titre de comparaison. Les essais en plein champ ont démontré que l’eau était de loin de facteur le plus déterminant pour la production du blé et ont confirmé le grand intérêt de la pratique de l’irrigation d’appoint pendant la phase gonflement-floraison qui peut augmenter le rendement de plus de 160% par rapport à un traitement non irrigué. Les résultats du suivi in-situ de l’azote minéral et de l’essai sur pots ont montré que l’azote de la culture du blé et partant dans l’élaboration du rendement sur le sol d’Ouled Gnaou (OG). Au mois de Mars on enregistre les niveaux les plus bas de l’azote minéral dans le sol OG. Ce sol se caractérise, aussi, par la richesse en ammonium fixé (158 mg/Kg) et dont la quantité qui est comparable à celle d’azote potentiellement minéralisable (13% de l’azote total Kjeldahl) déterminé par une incubation de longue durée, peut être expliquée par la présence des illites ouvertes. L’apport d’azote a amélioré le rendement du blé, sa teneur en protèine sous irrigation d’appoint et, aussi l’efficience d’utilisation de l’eau. Une dose d’azote de 6kg/ha apportée au semis s’est montrée optimale pour la culture du blé mené en irrigation d’appoint sur le sol OG. Par contre, une forte dose d’azote a engendré une diminution de rendement dans le cas d’un déficit hydrique sévère

Mots clés : Blé tendre ; Fertilisation ; Irrigation d’appoint ; Fourniture d’azote ; Minéralisation

Présentation (Toubk@l)

Page publiée le 8 janvier 2014, mise à jour le 12 janvier 2018