Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Doctorat → Maroc → Thèse soutenue → Caractérisation des rhizobiums nodulant le fenu grec (Trigonella foenum graecum)

Université Mohamed Premier Oujda (1999)

Caractérisation des rhizobiums nodulant le fenu grec (Trigonella foenum graecum)

Abdelmoumen, Hanaa

Titre : Caractérisation des rhizobiums nodulant le fenu grec (Trigonella foenum graecum)

Auteur : Abdelmoumen, Hanaa

Université de soutenance : Université Mohamed Premier, Faculté des Sciences, Oujda

Grade : Doctorat 1999

Résumé
Des souches nodulant le fenu grec (Trigonella foenum graecum) ont été isolées par piégeage à partir de différents sols de la région orientale. Les caractéristiques culturales et physiologiques de ces souches ont été étudiées. Ces études ont montré que ces souches ont des niveaux de tolérance très élevés aux différents stresse par rapport à ce qui a été décrit dans la littérature. Toutes les souches supportent des concentrations en sel qui dépassent 300mM et certaines arrivent à croître en présence de concentrations de NaC1 supérieures à 2M. Toutes les souches se développent convenablement à pH alcalin et à 37°C. L’analyse statistique a montré une grande biodiversité des souches. A part la souche S3D qui s’est apparentée au groupe de sinorhizobium meliloti ces souches se sont révélées différentes des souches de collection et des souches de référence aussi bien sur le plan phénotypique que génotypique ainsi que par le profil des inoculations croisées. L’étude de l’effet d’une gamme de sels sous forme de chlorures et de sulfates aux concentrations de 450mM et 900mM sur la croissance de deux souches, S3G et S9D, a montré que le MgSO4 est le sel le moins inhibiteur, alors que le K2SO4 est le sel le plus inhibiteur. Quelques substances réputées osmoprotectrices chez les bactéries ont été testées sur la croissance de ces deux souches en conditions de stress salin. L’effet osmoprotecteur du glutamate et de la glycine bétaïne a ainsi été confirmé. Il s’est aussi avéré que la proline peut jouer un rôle osmoprotecteur chez les rhizobiums puisqu’elle lève l’inhibition causée par le sel chez les deux souches étudiées. Le chlorure de calcium lève l’inhibition de la souche S9D en présence de sel, alors que chez la souche S3G, son effet parait s’ajouter à celui du NaC1 pour provoquer une plus forte inhibition. Les deux souches S3G et S9D utilisent une grande variété de substrats carbonés. Cette utilisation est très affectée par la salinité. Elle peut ainsi être retardée ou même inhibée en fonction de la souche, du sucre et de la concentration du sel. L’assimilation de certaines sources de carbone est plus rapide que les autres en conditions de stress salin, ce sui laisserait penser qu’ils pourraient avoir un effet osmoprotecteur. En plus, certains sucres deviennent utilisables en présence de sel alors qu’ils n’étaient pas utilisés dans les conditions normales. La croissance des plantes est très affectée par la salinité. Il s’est aussi avéré que malgré la grande résistance des souches au stress salin, celui-ci exerce un effet néfaste sur l’établissement de la symbiose, sur leur pouvoir infectieux et sur l’efficience. Toutefois, la symbiose semble légèrement atténuer l’effet néfaste exercé par le sel sur la croissance des plantes.

Mots clés : Fenu grec ; micro-symbiote ; Symbiose ; Trigonella foenum graecum ; stress salin ; Croissance des plantes

Présentation (Toubkal)

Page publiée le 9 janvier 2014, mise à jour le 16 février 2019