Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → Maroc → DES ou DESA → Effet de la fertilisation phosphatée et de la double inoculation sur la croissance, la nutrition phosphatée chez Medicago aculteata et Medicago polymorpha

Université Moulay Ismaïl, Meknès (1999)

Effet de la fertilisation phosphatée et de la double inoculation sur la croissance, la nutrition phosphatée chez Medicago aculteata et Medicago polymorpha

Faris, Fatima

Titre : Effet de la fertilisation phosphatée et de la double inoculation sur la croissance, la nutrition phosphatée chez Medicago aculteata et Medicago polymorpha

Auteur : Faris, Fatima

Université de soutenance : Université Moulay Ismaïl, Faculté des Sciences, Meknès

Grade : DES ou DESA 1999

Résumé
Cette étude a été menée dans l’espoir d’apporter une contribution à la production du fourrage au Maroc et par conséquent l’amélioration du cheptel surtout dans les régions montagneuses. Les Medicago participent en grande partie dans les cultures fourragères marocaines, mais leur expansion est souvent limitée à cause de problèmes liés quelques fois aux propriétés des sols et d’autres fois aux problèmes d’absence de micro-organismes susceptibles d’améliorer l’acquisition des éléments nutritifs essentiels. Dans ce contexte, une première expérience a été conduite en pots, sous serre, pour quantifier les besoins de Medicago aculeata et Medicago polymorpha en phosphore : a une dose de 40 kg/ha de phosphate roche, la croissance, l’azote et le phosphore accumulés dans les parties aériennes se sont bien améliorés, alors qu’une dose de 80 kg P / ha était pour M. aculeata. L’inoculation de Medicago par Glomus mosseae dans la deuxième expérience a amélioré l’acquisition du phosphore de 35% et 55% respectivement chez M. aculeata et M. polymorpha qui montre une plus grande dépendance vis-à-vis des champignons VAM. L’effet de la double inoculation Rhizobium-champignons VAM sur la croissance de Medicago a été en outre étudié dans la troisième expérience. Dans ce cas, la croissance des deux espèces de Medicago s’est améliorée, mais une meilleure absorption du phosphore n’a lieu que si le taux de phosphore dans le sol n’est pas si élevé pour inhiber la symbiose avec les champignons mycorhiziens.

Mots clés : Fertilisation phosphatée ; Inoculation ; Nutrition phosphatée ; Medicago aculteata ; Medicago

Présentation (Toubk@l)

Page publiée le 9 janvier 2014, mise à jour le 12 janvier 2018