Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Doctorat → France → 2012 → Climat et agriculture en Afrique de l’Ouest : Quantification de l’impact du changement climatique sur les rendements et évaluation de l’utilité des prévisions saisonnières

Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales (EHESS) (2012)

Climat et agriculture en Afrique de l’Ouest : Quantification de l’impact du changement climatique sur les rendements et évaluation de l’utilité des prévisions saisonnières

Roudier Philippe

Titre : Climat et agriculture en Afrique de l’Ouest : Quantification de l’impact du changement climatique sur les rendements et évaluation de l’utilité des prévisions saisonnières

Climate and agriculture in West Africa : quantification of climate change impacts on crop yields and evaluation of seasonal forecasts utility

Auteur : Roudier Philippe

Université de soutenance : Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales (EHESS)

Grade : Doctorat 2012

Résumé
Cette thèse cherche à étudier les relations climat/agriculture en Afrique de l’Ouest. Dans un premier temps, nous passons en revue plusieurs études qui donnent une estimation de l’impact du climat futur sur les rendements agricoles. La valeur médiane d’évolution des rendements futurs se situe ainsi vers -11%. Il semble de plus nécessaire de travailler plus en détail sur les scénarii futurs, parfois trop limités et sur les différences entre variétés. Nous nous fondons sur ces constatations pour réaliser une étude d’impact originale utilisant des données observées sur 35 stations météorologiques en Afrique de l’Ouest. Les résultats montrent entre autre une évolution négative du rendement moyen principalement due à l’augmentation de température que la pluie peut seulement atténuer ou aggraver. On note également un impact plus négatif pour les variétés à cycle court et constant. Cela nous pousse donc à étudier l’intérêt des prévisions climatiques saisonnières qui permettent de minimiser l’impact de l’aléa pluviométrique. Nous calculons leur valeur pour les cultivateurs de mil nigériens en utilisant un modèle économique. Les résultats montrent un impact sur le revenu globalement positif (+6.9%), même en années sèches et avec une précision d’une précision proche de l’existant. Enfin, afin d’étudier des points que l’évaluation théorique laissait en suspens nous élaborons au Sénégal des ateliers participatifs qui visent à étudier avec les acteurs locaux les changements de stratégies culturales en réaction à des prévisions climatiques, ainsi que le gain engendré par ces prévisions sur les rendements. L’impact sur les rendements est évalué avec l’aide d’un expert et montre que les prévisions ont certes un effet nul dans 62% des cas, mais qu’il est positif dans 31%.

Mots Clés : Afrique de l’Ouest – agriculture – climat – prévision saisonnière – impacts – rendements agricoles — West Africa – agriculture – climate – seasonal forecast – crop yields.

Présentation (Sudoc)

Version intégrale

Page publiée le 10 janvier 2014, mise à jour le 8 février 2017