Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Doctorat → Maroc → Thèse soutenue → Les processus côtiers actuels et leur impact sur l’environnement littoral des Doukkala : Approches hydrodynamique, morphologique, sédimentologique et géochimique

Université Chouaib Doukkali, El Jadida (2002)

Les processus côtiers actuels et leur impact sur l’environnement littoral des Doukkala : Approches hydrodynamique, morphologique, sédimentologique et géochimique

Zourarah, Bendahhou

Titre : Les processus côtiers actuels et leur impact sur l’environnement littoral des Doukkala : Approches hydrodynamique, morphologique, sédimentologique et géochimique

Auteur : Zourarah, Bendahhou

Université de soutenance : Université Chouaib Doukkali, Faculté des Sciences, El Jadida

Grade : Doctorat 2002

Résumé
Ce travail porte sur l’impact des processus côtiers actuels sur deux écosystèmes côtiers dans les Doukkala : l’estuaire d’Oum Er Rbia et la lagune de Oualidia avec leurs plages associées. Les approches morphologiques et sédimentologiques, basées d’une part sur l’analyse de documents actualisés, et d’autre part, par des indices de sédimentologie dynamique a permis de proposer un schéma d’évolution actuel et futur de ces deux écosystèmes. La répartition des faciès sédimentaires actuels, dans les deux écosystèmes côtiers, est l’expression des différents processus côtiers dominants. Ce sont les facteurs hydrodynamiques (houle et marré) qui contrôlent la dynamique sédimentaire. L’étude du remplissage sédimentaire lagunaire et estuarien a permis de mettre en évidence des conditions de mise en place différentes de l’état actuel. Au niveau de l’Estuaire de l’Oum er Rbia, en plus des conditions hydrodynamiques, les apports continentaux jouaient un rôle important dans les mécanismes de sédimentation avec un coin salé et un bouchon vaseux bien développé et responsable de la mise en place d’une sédimentation fine typiquement estuarienne. Au niveau de la lagune de Qualidia, le milieu était plus ouvert et l’action de la marée était plus importante. Actuellement, la répartition des faciès semble évoluer dans le milieu sens dans les deux écosystèmes. L’estuaire de l’Oum Er Rbia évolue vers un bras de mer sans apport continental à cause des aménagements de son bassin versant, alors que la lagune de Qualidia évolue vers un milieu de plus en plus fermé à cause de l’augmentation du niveau marin à l’échelle planétaire. L’approche de l’étude des archives sédimentaires à travers l’histoire récente a permis, pour la première fois dans la région, d’appréhender les qualités de l’environnement avant la période d’urbanisation et des aménagements anthropiques (la fin du 19ème siècle pour l’Oum Er Rbia et les années 40 pour la lagune de toutes les études de pollution d’origine métallique dans la région. Cette démarche originale s’est appuyée sur des datations absolues obtenues par le ¹³⁷Cs et le calcul de taux de sédimentation (0,38 cm/an pour Oum Er Rbia et 0,64 cm/an pour Oualidia) par le ²¹⁰Pb en excès. La qualité de l’environnement est appréhendée par degré de contamination des deux écosystèmes " Cd " qui est fort et indique une pollution non négligeable dans la zone des rejets urbains de l’estuaire, il reste modéré dans le domaine lagunaire.

Mots clés : Estuaire d’Oum Er Rbia ; Pollution métallique ; Bruit de fond géochimique ; Datation radioisotopique

Présentation (Toubk@l)

Page publiée le 10 janvier 2014, mise à jour le 11 janvier 2018