Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Doctorat → Maroc → Thèse soutenue → Utilisation des herbicides et des sous produits d’olive (grignon et margines) dans le contrôle de l’orobanche sur fève

Université Sidi Mohamed Ben Abdellah, Fès (2003)

Utilisation des herbicides et des sous produits d’olive (grignon et margines) dans le contrôle de l’orobanche sur fève

Saffour, Kaddour

Titre : Utilisation des herbicides et des sous produits d’olive (grignon et margines) dans le contrôle de l’orobanche sur fève

Auteur : Saffour, Kaddour

Université de soutenance : Université Sidi Mohamed Ben Abdellah, Faculté des Sciences Dhar El Mehraz, Fès

Grade : Doctorat 2003

Résumé
Cette étude qui s’inscrit dans un objectif global de recherche de moyens de lutte chimiques et alternatifs contre l’orobanche dans la fève a révélé l’existence d’au moins trois espèces d’orobanche au Maroc : O.ramosa L. (dans 4,2% des champs), O.ƒoetida Poiret et O. crenata Forsk. Dans 69,2% des champs. Le taux d’infestation a doublé en l’espace de quatre ans dans certaines régions. Les pertes de rendement ont été estimées à 37,4% de la production de 1998, soit 67000 tonnes de fève environ. Les essais conduits en pots et en plein champ avec différents herbicides (imazapyr, imazethapyr, imazaquin, imazapic, sulfosate et glyphosate) en pré-émergence et/ou en post-émergence ont montré que tous ces herbicides ont réduit significativement l’infestation de l’orobanche. Les traitements de pré-émergence à part l’imazapic à 3 g.m.a/ha et l’imazapyr (10 et 12,5 g.m.a/ha) qui ont été phytotoxiques, ont été au moins aussi efficace que le glyphosate, herbicide de référence. Ces traitements ont été par contre, moins efficaces en année sèche, même à des doses plus importantes pour l’imazapic. Employés en post-émergence, l’imazapyr (5 g.m.a/ha au stade tubercule d’orobanche et 5 g.m.a/ha après 15 jours), le sulfosate (2 x 10m.g.a/ha), l’imazapic (5+5 ; 10 ; 10+5 et 15 g.m.a/ha) et l’imazaquin (2 x 15 g.m.a/ha) ont efficacement contrôlé l’orobanche et ont significativement amélioré le rendement grain. Le glyphosate en trois applications à partir du début floraison a assuré le meilleur rendement grain. L’emploi du grignon contre ce parasite a efficacement contrôlé l’orobanche. Cette efficacité a été réduite encas de déshuilement du grignon. Le lavage de ce grignon déshuilé a encore réduit son efficacité. L’efficacité du grignon a été imputée aux matières grasses et azotée et aux phénols qu’il contient. L’apport de grignon a également engendré un retard de 4 à 16 jours dans l’émergence des tiges d’orobanche et un retard dans l’attachement des tubercules aux radicules de la fève. L’impact sur les paramètres de croissance et de développement de la plante hôte a été significativement amélioré. La mortalité des graines d’orobanche enfouies dans un mélange égal de sol-grignon (1 :1), a été de 35 et 68% pour les graines de 24 mois, après 12 et 24 mois d’enfouissement, à 10 cm de profondeur. A 30 cm de profondeur, la perte de viabilité de ces graines a été respectivement de 30 et 62% pour les mêmes périodes d’enfouissement. L’augmentation du taux de grignon dans le substrat (mélange 1 :3) a encore accéléré la mortalité des graines (82 à 87%). Les margines ont été apportées à la dose de 100, 200 ou 300 ml/pot au semis de la fève, à la floraison, à la fois au semis et à la floraison de la fève et une et deux semaines avant floraison. Les margines ont réduit l’infestation par l’orobanche quelque soit la dose ou la date d’apport. Les margines ont permis en outre d’observer un retard dans l’émergence des tiges d’orobanche de 7 à 10 jours. Les doses élevées ont engendré une amélioration des paramètres de croissance et de développement de la plante hôte. Les expériences réalisées au laboratoire ont montré que les margines inhibent d’une manière significative la germination des graines d’orobanche, l’attachement et la formation de tubercules au niveau des racines de l’hôte. Les principes actifs doivent être recherchés pour valoriser les sous produits d’olive dans l’élaboration de bio herbicides pouvant être utilisés au champ.

Mots clés : Orobanche ; Fève ; Herbicide ; Grignon-d’olive ; Margine ; Malhérbologie

Présentation (Toubk@l)

Page publiée le 11 janvier 2014, mise à jour le 12 janvier 2018