Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Doctorat → Maroc → Thèse soutenue → Retombées de poussières dans le bassin de Souss-Massa (Sud-ouest du Maroc) : Dynamique et impact sur l’environnement

Université Ibn Zohr, Agadir (2003)

Retombées de poussières dans le bassin de Souss-Massa (Sud-ouest du Maroc) : Dynamique et impact sur l’environnement

Khiri, Fouad

Titre : Retombées de poussières dans le bassin de Souss-Massa (Sud-ouest du Maroc) : Dynamique et impact sur l’environnement

Auteur : Khiri, Fouad

Université de soutenance : Université Ibn Zohr, Faculté des sciences, Agadir,

Grade : Doctorat 2003

Résumé
Ce travail entre dans le cadre de l’étude du cycle des poussières sahariennes. Deux indicateurs d’une région péri-saharienne ont été observés sur le bassin de Souss-Massa, région péri-désertique (sud-ouest du Maroc), et espace agricole de grande importance afin de quantifier et qualifier les retombées des poussières. Les deux indicateurs étudiés sont : les retombées de poussières (sèches et humides) et la partie superficielle des sols en place. C’est la première fois qu’une analyse de détail est effectuée pour rendre compte de leur nature et leur impact sur les sols de la région. Les retombées atmosphériques sèches et humides ont été récoltées mensuellement entre juillet 1997 et février 1999 à l’aide d’un réseau de « collecteurs à eau ». Les collecteurs, au nombre de 8, ont été répartie dans des sites variés (urbains, côtiers, agricoles, montagneux) et dans le voisinage d’une source potentiellement émettrice de poussière (la cimenterie d’Anza). Seuls les 5 centimètres des sols types de chaque site ont été échantillonnés. La situation climatique pendant cette période a favorisé une importante chute de poussière ; on estime à 300 tonnes/ km2 /an les dépôts secs et humides déversés dans le bassin. Les vents forts, les pluies et les brouillards côtiers sont les principaux facteurs de cette chute de poussière dans le bassin de Souss-Massa. Ces retombées appartiennent à la classe des limons et sont composés de matériel local et de particules proximales. Les dépôts sont riches en quartz, calcite et feldspaths avec une fraction argileuse très faible. Le phénomène de calcitisation dans les sols de la région, serait accéléré et contribuerait en développant des croûtes à l’agriculture. A Anza, les dépôts atmosphériques de la cimenterie, les sites d’extraction carriers, et l’érosion éolienne surtout en saison sèche. Ces poussières carbonatées ont impact sur le cadre de vie général et sur la santé des personnes fragiles (bébés et vieillards) puisqu’elles sont chargées de métaux toxiques (Mn, Ni, Cr, Zn, Cu et Pb).

Présentation (Toubk@l)

Page publiée le 11 janvier 2014, mise à jour le 7 janvier 2018