Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Projets de développement → Projets 2013 → Projet de restauration des fonctions écologiques et économiques du lac de Guiers (PREFELAC)

2013

Projet de restauration des fonctions écologiques et économiques du lac de Guiers (PREFELAC)

Sénégal

Groupe de la Banque Africaine de Développement

Titre : Projet de restauration des fonctions écologiques et économiques du lac de Guiers (PREFELAC)

Pays : Sénégal

Référence : P-SN-A00-004

Date d’approbation : 04/09/2013
Date de démarrage : 04/09/2014

Agence d’implémentation : MINISTERE DE L’HYDRAULIQUE

Description
Le projet poursuit donc un double objectif de développement économique et écologique en ce sens qu’il va booster les productions agricoles, halieutiques et pastorales mais va surtout mettre en valeur l’ensemble des écosystèmes adjacents qui garantissaient l’équilibre des systèmes de productions. En outre, le lac de Guiers revêt une grande importance pour l’alimentation en eau des populations. Il approvisionne pour plus de 70% l’agglomération Dakaroise en eau potable. Pompée et traitée sur place dans les usines de Gnith et de Keur Momar Sarr, l’eau est acheminée par une conduite forcée souterraine de 300 km de long. Les rives du lac sont assez fertiles et sont occupées par des cultures notamment des champs de canne à sucre, gérés par la Compagnie sucrière sénégalaise (CSS). L’agriculture paysanne produit du riz, de la tomate et des patates douces essentiellement. En plus de l’agriculture les écosystèmes autour du lac sont utilisés par l’élevage et la pêche surtout dans les zones humides.

Objectifs
L’Objectif sectoriel est de Contribuer à la gestion des risques climatiques par l’optimisation des ressources en eau en vue de restaurer les fonctions écologiques des écosystèmes et de sécuriser les activités socio-économiques autour du lac de Guiers. L’Objectif du projet est de Restaurer les fonctions écologiques et économiques des écosystèmes du lac de Guiers afin d’assurer une meilleure productivité et une résilience des systèmes de production et des populations au changement climatique.

Coûts
Total  : UAC 17,316,000
1 UAC = 1,5090 USD (May 2013)

Groupe de la Banque Africaine de Développement

Page publiée le 17 janvier 2014, mise à jour le 16 mai 2019