Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Projets de développement → Projets 2013 → Appui sécurité alimentaire régions Louga Matam Kaffrine (Sénégal)

2013

Appui sécurité alimentaire régions Louga Matam Kaffrine (Sénégal)

Sénégal

Groupe de la Banque Africaine de Développement

Titre : Appui sécurité alimentaire régions Louga Matam Kaffrine (Sénégal)

Pays : Sénégal

Référence : P-SN-A00-005

Date d’approbation : 26/04/2013
Date de démarrage : 26/04/2014

Agence d’implémentation : MINISTERE DE L’ECO. DES FINANCES ET DU PLAN

Description
Le projet va s’articuler autour de trois composantes :
Composante 1 - Développement des infrastructures agricoles et d’élevage.
Composante 2 - Appui à la mise en valeur et à l’organisation des producteurs et des éleveurs.
Composante 3 - Gestion du projet.

Objectifs
L’objectif du PASA-Lou/Ma/Kaf est de contribuer à la sécurité alimentaire et à la réduction de la pauvreté rurale dans les régions de Louga, Matam et Kaffrine. Plus spécifiquement le projet vise l’accroissement durable des productions végétales et animales, l’amélioration des revenus des petits producteurs (agriculteurs et éleveurs) et des femmes en particulier.

Bénéficiaires _Entre autres résultats attendus, le programme permettra d’induire un accroissement des productions annuelles végétales et animales, une augmentation des revenus pour les producteurs, avec un ciblage particulier pour les groupes vulnérables (petits producteurs, femmes et jeunes).

Plus en détail les avantages et résultats suivants sont visés :
1. SECURITE ALIMENTAIRE Production céréalière additionnelle9.500 tonnes/an Production maraîchère additionnelle13.000 tonnes/an Production de viande additionnelle5.300 tonnes en 5 ans
2. ACCROISSEMENT DES REVENUS Producteurs de bas-fonds50.000 à 250.000 FCFA/an Femmes des jardins maraîchers30.000 à 120.000 FCFA/an Femmes et jeunes des petits périmètres irrigués800.000 à 1.200.000 FCFA/an Valeur ajoutée par les productions de viande9,5 milliards de FCFA Valeur ajoutée par la valorisation du lait3,4 milliards de FCFA
3. GROUPES VULNERABLES TOUCHES Nombre d’éleveurs directement touchés par le projet 19.700 éleveurs dont 7.500 femmes et 3.400 jeunes Population totale bénéficiant directement du projet211.000 personnes dont 51% femmes Population totale bénéficiant des retombées du projet490.000 personnes dont 51% femmes

Coûts

Total  : UAC 29,595,273
1 UAC = 1,5090 USD (May 2013)

Groupe de la Banque Africaine de Développement

Page publiée le 17 janvier 2014, mise à jour le 16 mai 2019