Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Projets de développement → Projets 2012 → Djibouti-Drought Resilience & Sustainable Livelihood Program in the Horn of Africa (PHASE I)

2012

Djibouti-Drought Resilience & Sustainable Livelihood Program in the Horn of Africa (PHASE I)

Corne de l’Afrique

Groupe de la Banque Africaine de Développement

Titre : Djibouti-Drought Resilience & Sustainable Livelihood Program in the Horn of Africa (PHASE I)

Pays : Corne de l’Afrique (Multinational)

Référence : P-Z1-AAZ-012

Date d’approbation : 19/12/2012
Date de démarrage : 19/12/2013

Agence d’implémentation : MINISTERE DE L’AGRICULTURE, DE LA PÊCHE, DE L’ELEVAGE ET DES RESSOURCES HALIEUTIQUES

Description
1.Développement et gestion des Ressources en eau
"Etudes techniques APS, APD/DCE pour l’aménagement et la réalisation des ouvrages et équipements sur 3 bassins versants. "Construction/réhabilitation d’infrastructures de mobilisations des ressources en eaux : deux (2) micro-barrages et ouvrages connexes ; 4 forages équipés et aménagements d’ouvrages antiérosifs à l’échelle des bassins versants (seuils en gabions, cordons pierreux, etc.). "Amélioration de l’accès à l’eau agricole et pastorale : réalisation de réservoirs surélevés, avec réseaux d’AEP et 40 Abreuvoirs/ bornes d’AEP + réseau et, développement de systèmes d’irrigation sur 200 ha.
2. Amélioration de la filière élevage et Développement des moyens de subsistance durables. Infrastructures de production et de commercialisation.
3. Gestion du Projet et Renforcement des capacités

Objectifs
Contribuer à la promotion de la production animale et des moyens de subsistance durables dans les régions arides et semi-arides de la Corne de l’Afrique

Bénéficiaires
Les bénéficiaires directs du projet seront les éleveurs nomades et les agro-éleveurs, soit environ 10000 ménages, vivant dans les trois bassins ainsi que le personnel des Ministères techniques qui verront leurs capacités renforcées. Avec la disponibilité de l’eau et l’amélioration des pâturages, on anticipe une amélioration de 30% à 40% des paramètres zootechniques du cheptel de la zone de projet. Le développement de l’agriculture irriguée devrait entraîner une augmentation très sensible de la productivité agricole avec un taux de rendement moyen des principales spéculations de l’ordre de 2,63 t/ha contre 1.13 t/ha sans projet. La conjugaison de l’amélioration des rendements et de l’accès aux marchés devrait entraîner un accroissement moyen des revenus des ménages de l’ordre de 200%, passant de 145.000 FDJ à 285.000 FDJ/an. Au demeurant, c’est l’ensemble de la population de Djibouti qui bénéficiera de l’amélioration de l’offre des produits agricoles, halieutiques et animaux.

Coûts
Total  : UAC 11,400,000
1 UAC = 1,5090 USD (May 2013)

Groupe de la Banque Africaine de Développement

Page publiée le 17 janvier 2014, mise à jour le 12 août 2018