Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Projets de développement → ONG/NGO Coopération décentralisée → Niger → Elevage de case des caprins dans quatorze (14) villages du terroir de Tamalolo en faveur des femmes les plus vulnérables pour les aider à s’adapter aux effets des changements climatiques (Niger)

2010

Elevage de case des caprins dans quatorze (14) villages du terroir de Tamalolo en faveur des femmes les plus vulnérables pour les aider à s’adapter aux effets des changements climatiques (Niger)

Niger

Titre : Elevage de case des caprins dans quatorze (14) villages du terroir de Tamalolo en faveur des femmes les plus vulnérables pour les aider à s’adapter aux effets des changements climatiques (Niger)

Pays : Niger

Numéro projet : NER/CBA/2010/03

Domaine : Community Based Adaptation

Durée : 2010-2012

Bénéficiaires : N’NIYAT

Description
Le terroir de Tamalolo composé de quatorze (14) villages se situe dans la partie nord de la commune de Tanout. Il est dans une zone aride. Tamalolo a été identifiée par le programme d’action nationale d’adaptation aux changements climatiques (PANA) comme la zone la plus vulnérable de la région de Zinder aux effets néfastes des changements climatiques. Les pluies sont rares (moins de 250 mm par an), elles sont males réparties dans le temps et dans l’espace. Les vents qui soufflent pratiquement toute l’année provoquent la formation des dunes de sable et des glacis qui envahissent les terres de production. La production agricole devient aléatoire avec un déficit céréalier presque d’une année sur deux. Les effets néfastes des changements climatiques sont perceptibles. Les femmes et les enfants en sont les principales victimes. L’élevage des caprins est une activité ancienne des femmes du terroir de Tamalolo. Au delà de la résolution des problèmes économiques et sociaux, l’élevage des caprins permet aux femmes en année de crise alimentaire de contribuer à l’entretien familial. Cependant les sécheresses récurrentes de ces dernières années aux quelles s’additionnent les effets des changements climatiques, une bonne partie du cheptel de la zone est décimée. Le niveau de pauvreté des femmes de Tamalolo, ne leur a permis de reconstituer leurs caprins. La pratique d’autres petites activités féminines telles que le petit commerce (vente des beignets, des condiments, de la boule, de la paille, de bois de chauffe etc), n’a pas permis aux femmes d’avoir un substitut à l’élevage des caprins.
C’est pour répondre à cette préoccupation que l’ONG N’NIYAT de concert avec les femmes du terroir de Tamalolo a élaboré ce dossier de projet. L’option des caprins pour aider les femmes vulnérables de Tamalolo, se justifie du fait que l’élevage des caprins est une activité bien connue des femmes et aussi les caprins locaux s’adaptent mieux au contexte de la zone. Il s’agit ici de "la chèvre du sahel".

Financement
Grant Amount (GEF Small Grants Programme) : US$ 46,430.00
Co-Finanshing Cash : US$ 414.00
Co-Finanshing in-Kind : US$ 4,740.00

Présentation

Page publiée le 26 janvier 2014, mise à jour le 29 mars 2018