Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Projets de développement → ONG/NGO Coopération décentralisée → Mali → Programme d’Appui au Développement Durable de Yélimané (PADDY). Projet 1 : Aménagements hydroagricoles - Projet 2. Aménagements pastoraux - Projet 3. Diversification et valorisation des productions agricoles

2005

Programme d’Appui au Développement Durable de Yélimané (PADDY). Projet 1 : Aménagements hydroagricoles - Projet 2. Aménagements pastoraux - Projet 3. Diversification et valorisation des productions agricoles

Mali

Pays : Mali

Titre : Programme d’Appui au Développement Durable de Yélimané (PADDY). Projet 1 : Aménagements hydroagricoles - Projet 2. Aménagements pastoraux - Projet 3. Diversification et valorisation des productions agricoles

Dates : 2005

Partenaires : Cercle de Yélimané/ Collectivité territoriale française : Montreuil-Sous-Bois

Contexte
Ces projets ont été initiés dans le cadre du Programme d’Appui au Développement Durable de Yélimané (PADDY). Le PADDY est un programme fédérateur de développement qui prend en compte tous les aspects ayant trait à l’amélioration socio-économique du cercle de Yélimané.

Objectifs
Projet 1 . Les aménagements hydro-agricoles sont intégrés au premier volet du PADDY qui concerne le renforcement des capacités techniques et opérationnelles des populations. La configuration des pluies (350 à 500 mm de pluie en moyenne de fin juin à début octobre) sur un temps très cours (3 mois) fait que beaucoup d’eau s’écoule dans les rivières et quittent le cercle de Yélimané pour rejoindre le fleuve Sénégal. Aussi, sur les quantités d’eau qui tombent, la quantité qui s’infiltre dans le sol ou qui est stockée en surface est assez faible. L’idée est donc de retenir davantage l’eau de pluie afin de permettre aux paysans d’avoir davantage d’eau pour cultiver et d’être moins dépendant de la variabilité des pluies. _Ces aménagements ont été conçus au niveau des plaines d’épandage de crues pour : 1/ rendre moins aléatoire les cultures de décrue, 2/ permettre une intensification des cultures de contre saison, 3/ Diversifier les cultures, notamment par la (ré)introduction de la riziculture, 4/ intensifier les cultures de rente

Projet 2. Les aménagements pastoraux sont prévus pour sécuriser les parcours de transhumance et améliorer les conditions d’élevage.
Projet 3. Répondre à la demande des paysans/éleveurs ou de leurs groupements qui souhaitent bénéficier d’appuis en ce qui concerne : la création ou l’amélioration de nouveaux jardins maraîchers ; la création ou l’amélioration de vergers ; les activités d’embouche bovine et ovine ; la pisciculture ; l’apiculture ; d’autres activités génératrices de revenus

Description du projet
Projet 1 . Aménagements hydroagricoles 2000 ha d’aménagement de décrue et de submersion contrôlée dans les plaines alluviales de la Térékolé et de la Kolombiné pour mieux tirer profit des crues, des écoulements de leurs affluents et garantir un certain plan d’eau dans les plaines. Pour 2008-2010, l’aménagement de la plaine de Bamanakan-Ontogolo (commune de Guidimé) est prévue (550ha). 1000 ha d’aménagement de bas-fonds.
Projet 2. Aménagements pastoraux. Surcreusement d’une dizaine de mares naturelles de manière à prolonger la durée de rétention de l’eau et, par conséquent, le séjour des troupeaux transhumants ; l’aménagement d’une quinzaine de petites retenues d’eau. L’introduction du bourgou. Des actions de mise en défens
Projet 3. Maraîchage : tests de techniques innovantes (avec la coopération vietnamienne), diffusion des techniques innovantes aux groupements & associations du cercle (avec le service local de l’agriculture), réhabilitation des périmètres maraîchers des groupements & associations le nécessitant, renforcement des capacités de gestion des associations et groupements maraîchers.
Elevage : tests de techniques innovantes d’embouche ovine et d’aviculture (avec la coopération vietnamienne), diffusion des techniques innovantes dans le reste du cercle avec le service local de l’élevage.

Mise en œuvre du projet 1
Maître(s) d’œuvre du projet : Direction Nationale du Génie Rural (DNGR)
Maître(s) d’ouvrage du projet : Gouvernement du Mali
Bénéficiaire(s) du projet : Paysans du cercle de Yélimané

Mise en œuvre du projet 2
Maître(s) d’œuvre du projet : Cellule de Coordination de l’Agence pour le Développement Durable de Yéliman
Maître(s) d’ouvrage du projet : Gouvernement du Mali, Maître d’ouvrage délégué : Agence pour le Développement Durable de Yélimané
Bénéficiaire(s) du projet : Eleveurs du cercle de Yélimané, Collectivités locales, familles (indirectement), service local de l’élevage (indirectement)

Mise en œuvre du projet 3

Maître(s) d’œuvre du projet : Cellule de coordination de l’Agence pour le Développement Durable de Yélimané
Maître(s) d’ouvrage du projet : Gouvernement du Mali, Maître d’ouvrage délégué : Agence pour le Développement Durable de Yélimané
Bénéficiaire(s) du projet : Paysans du cercle de Yélimané, service local de l’élevage

Coût total de l’opération : projet 1 : 3 631 336 euros — projet 2 : 1 532 418 euros — projet 3 : 207 178 euros

Atlas français de la coopération décentralisée (projet 1)

Atlas français de la coopération décentralisée (projet 2)

Atlas français de la coopération décentralisée (projet 3)

Page publiée le 13 février 2014, mise à jour le 8 juin 2018