Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Projets de développement → Projets 2013 → Promotion de l’Assainissement Autonome en Milieux Urbains (PAAMU). Burkina Faso

2013

Promotion de l’Assainissement Autonome en Milieux Urbains (PAAMU). Burkina Faso

Burkina Faso

Titre : Promotion de l’Assainissement Autonome en Milieux Urbains (PAAMU). Burkina Faso

Numéro de projet : CBF1185

Date d’identification validée : 21/02/2013

Pays de réalisation : Burkina Faso

Résumé
Le projet a pour finalité l’amélioration des conditions de santé, d’hygiène et d’environnement dans les villes secondaires du Burkina Faso par la mise en œuvre de Plans Stratégiques d’Assainissement des eaux usées et des excrétas (PSA)

Il comprendra trois composantes principales :
1. La réalisation d’ouvrages d’assainissement : Le projet permettra la réalisation de 10 000 ouvrages d’assainissement familial dont 7 000 latrines et 3 000 puisards.
2. - Le renforcement des capacités des services communaux en charge de l’assainissement : Des formations spécifiques seront menées tout au long du projet par l’ONEA pour faire émerger de réels services communaux d’assainissement (planification, coordination, suivi/évaluation, etc.)
3. Des activités pour promouvoir l’hygiène : L’éducation à l’hygiène auprès des populations vise à faire évoluer de manière sensible les comportements des ménages en matière d’hygiène et d’assainissement.

Objectifs
Les villes concernées sont les suivantes, comptant plus de 400 000 habitants : Koudougou, Ouahigouya, Fada N’Gourma, Banfora, Titao et Boulsa (les quatre premières citées sont les principales villes du pays après Ouagadougou et Bobo-Dioulasso). Dans ces villes, le taux d’accès à l’assainissement amélioré est estimé à 18 % en 2013. 330 000 personnes demeurent encore privées d’installations sanitaires et expriment une forte demande en ouvrages d’assainissement.

Les trois principaux objectifs du projet sont : Le développement des métiers de la filière assainissement autonome (collecte, transport et traitement) afin d’atteindre un taux d’accès de 35% fin 2017 et d’augmenter ce taux de manière progressive et durable ; L’émergence ou le renforcement de services d’assainissement communaux pérennes, capables d’assurer la maîtrise d’ouvrage du sous-secteur, avec l’appui de l’ONEA, ; La promotion de l’hygiène.

Montant global du projet : 4 550 000,00 €
Financement de l’AFD : 2 500 000,00 €
Forme de concours : Subvention

Présentation : AFD

Page publiée le 23 février 2014, mise à jour le 8 mai 2018