Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Projets de développement → Projets 2012 → Troisième phase du Projet de développement des communautés rurales

2012

Troisième phase du Projet de développement des communautés rurales

Burkina Faso

Titre : Troisième phase du Projet de développement des communautés rurales

Third Phase Community Based Rural Development Project (Burkina Faso)

Pays : Burkina Faso

Numéro de projet : P129688

Date d’approbation : December 20, 2012
Date de clôture : May 31, 2018

Objectif
L’objectif de développement de la troisième phase (APL 3) du Projet de développement des communautés rurales et du Projet pour la gestion durable des terres et des forêts au Burkina Faso est d’améliorer la capacité des communautés rurales et des institutions décentralisées pour la mise en œuvre de plans de développement local visant à promouvoir une gestion durable des terres et des ressources naturelles et à soutenir des investissements productifs au niveau de la commune

Présentation
Le projet comprend cinq composantes.
* La première composante consiste à renforcer les capacités pour un développement rural décentralisé. La première composante de la Phase 3 a pour objectif d’améliorer la gouvernance locale et la planification du développement local et la gestion par les gouvernements locaux à tous les niveaux. Elle s’appuiera sur les réalisations des phases antérieures en approfondissant le renforcement des capacités techniques et autres des parties prenantes locales. Dans le cadre de ce projet, les gouvernements locaux élaboreront de nouveaux plans de développement communaux, prépareront des plans d’investissement annuels et identifieront des projets de développement local d’une manière stratégique, holistique et multisectorielle en collaboration avec les communautés locales, les communes locales, les services techniques décentralisés, le secteur privé et la société civile.
* La deuxième composante traite de la mise en œuvre de la législation relative aux terres rurales et de l’amélioration des mécanismes de résolution des conflits locaux. En accord avec le cadre légal et réglementaire mis en place pour le régime foncier lors des phases antérieures, la composante vise à faciliter la mise en œuvre des politiques et des lois relatives au régime foncier. Cet objectif sera atteint par (i) l’établissement et la prestation de services fonciers dans les zones rurales au niveau de la commune, des commissions de régime foncier des villages et des commissions de conciliation des villages ; et (ii) des opérations de délivrance de titres de propriété des terres ; (ii) le renforcement des capacités des acteurs locaux et des communes rurales pour effectuer les processus de délivrance de titres de propriété des terres de manière transparente et efficace ; et (iv) la diffusion de la loi pour mieux sensibiliser les hommes, les femmes et les personnes illettrées à leurs droits et ouvrir la voie à un accès plus équilibré à la propriété des terres entre hommes et femmes.
* La troisième composante traite des investissements locaux et régionaux. Elle aidera les communes à promouvoir la croissance socio-économique et le développement durable par un financement des investissements stratégiques pour le développement local des 302 communes rurales dans les 13 régions.
* La quatrième composante concerne la gestion durable des terres et des forêts. Elle financera la restauration et la protection des ressources naturelles, des forêts et de la biodiversité dans le paysage écosystémique étendu relatif à l’extension de l’agriculture. Elle inclura la gestion et la protection de ressources naturelles d’écosystèmes particuliers au-delà des investissements communautaires de la troisième composante et du renforcement des capacités de la première composante ci-dessus.
* La cinquième composante concerne la gestion, le suivi et l’évaluation du projet. Son objectif est de garantir que les composantes et les activités du projet soient bien exécutées, coordonnées, suivies et périodiquement évaluées

Emprunteur  : BURKINA FASO
Mise en œuvre : MINISTRY OF AGRICULTURE AND HYDRAULIC
Montant total du projet : US$ 86.00 million

Banque Mondiale

Page publiée le 24 février 2014, mise à jour le 4 août 2018