Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Projets de développement → Projets 2008 → Améliorer la performance de certaines filières agricoles au Mali

2008

Améliorer la performance de certaines filières agricoles au Mali

Mali

Titre : Améliorer la performance de certaines filières agricoles au Mali

Numéro de projet : A032242-001

Début — Fin : 2008-11-25 — 2015-12-31

Pays/Région : Mali

Agence d’exécution — Partenaire : Consortium SNC Lavalin / Geomar / FAAFNB - Fédération des Agriculreurs et Agricultrices Francophones du Nouveau-Brunswick

Description
Ce projet vise à améliorer la performance de certaines filières agricoles au Mali en intervenant au niveau des étapes critiques des chaînes de production, de transformation et de commercialisation. Il se concentre principalement sur la production de noix de karité (visant 6 000 tonnes supplémentaires au cours du projet), de l’échalote, des oignons et de l’ail (visant 15 000 tonnes supplémentaires). Grâce à cette augmentation de la production, associée à une transformation plus efficace, une augmentation des ventes de 10 000 tonnes est prévue, pour la filière d’échalotes, d’oignons et de l’ail, et de 4 000 tonnes de noix de karité. Pour atteindre ces résultats, les capacités de 150 organisations participantes sont renforcées tant en terme de production et de productivité qu’en terme de marketing et gestion organisationnelle. Le projet vise également à renforcer l’égalité entre les sexes en mettant l’accent sur des activités dont les femmes sont traditionnellement les initiatrices. Elles peuvent ainsi mieux répondre à leurs besoins spécifiques tout en augmentant leur influence à plusieurs niveaux, tant économique que social et politique. Ce projet constitue un effort important de lutte contre la pauvreté, ciblant des populations du milieu rural où se concentrent 70% de la population. Il constitue également une réponse pertinente à l’insécurité alimentaire au Mali.

Progrès et résultats obtenus
Parmi les résultats obtenus jusqu’en mars 2012 : La production de noix de karité des producteurs ciblés a triplé de 2009 à 2012 (variétés traditionnelles et améliorées), passant de 82 tonnes en 2009-2011 (les deux années confondues), à 367 tonnes en 2011-2012 ; les techniques de conservation du karité se sont améliorées : le volume conservé dans de bonnes conditions a augmenté de 78 % pendant la même période ; des outils de formation ont été développés pour améliorer la qualité du beurre de karité et des méthodes de production du savon de karité. Un plan de développement pour la production d’oignons et de semences d’échalotes a été développé ; des paysans semenciers ont été formés à Niono et à Kayes ; la superficie de bulbes mères cultivées a augmenté d’au moins 19 000 mètres carrés entre 2009 et 2012 ; huit magasins de conservation améliorés pour les échalotes et les oignons ont été construits et des techniques améliorées de conservation d’oignons et d’échalotes sont maintenant utilisées. 1 120 personnes, dont 1 082 femmes, ont été formées sur des thèmes tels que la comptabilité, la gestion et l’alphabétisation, ainsi que la production, la transformation et la commercialisation de base des produits de karité ; 1 548 personnes, dont 1 397 femmes, ont été formées sur la production, la transformation et la commercialisation de base des oignons, des échalotes et de l’ail. 18 accords partenariaux ont été signés afin de renforcer le soutien à 104 opérateurs-bénéficiaires.

Contribution maximale de l’ACDI : 14 050 000 $

Affaires étrangères, Commerce et Développement Canada

Page publiée le 3 mars 2014, mise à jour le 18 juin 2019