Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Projets de développement → Projets 2012 → Aide aux réfugiés et aux populations déplacées en Afrique de l’ouest - UNHCR Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés 2012

2012

Aide aux réfugiés et aux populations déplacées en Afrique de l’ouest - UNHCR Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés 2012

Afrique de l’ouest

Titre : Aide aux réfugiés et aux populations déplacées en Afrique de l’ouest - UNHCR Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés 2012

Numéro de projet : M013725-001

Début — Fin : 2012-04-23 — 2012-12-31

Pays/Région : Afrique de l’ouest

Agence d’exécution — Partenaire : HCR - Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés

Description
Avec l’appui de l’ACDI, le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) répond aux besoins fondamentaux des réfugiés et des personnes déplacées en Afrique de l’Ouest. Les activités mettent l’accent sur la protection et visent à répondre aux besoins immédiats des réfugiés, en collaboration avec d’autres organismes humanitaires, c’est-à-dire : la fourniture de vivres, d’abris et d’articles non alimentaires ; l’approvisionnement en eau et l’assainissement ; les services de santé ; l’enregistrement ainsi que la coordination et la gestion des camps ; le renforcement des mécanismes de protection et des capacités locales à répondre aux besoins des groupes vulnérables ; et, le soutien à la création d’un environnement qui favorise le retour volontaire dans la sécurité et la dignité et réduit le risque d’autres déplacements de population.

Résultats obtenus
Parmi les résultats escomptés : les 85,000 réfugiés maliens en Mauritanie, au Burkina Faso et au Niger reçoivent aide et protection ; le transport est organisé pour le rétablissement des réfugiés maliens dans les camps et les sites désignés à cet effet, loin des régions frontalières dangereuses ; une aide est fournie aux réfugiés mauritaniens pour les intégrer dans les collectivités sénégalaises ; une stratégie régionale harmonisée est élaborée pour le rapatriement volontaire des réfugiés ivoiriens et mauritaniens ; et, des services de protection sont fournis aux réfugiés sénégalais en Guinée-Bissau et en Gambie. Le résultat intermédiaire attendu est une réduction de la vulnérabilité des personnes touchées par les crises, particulièrement les femmes et les enfants.

Contribution maximale de l’ACDI : 3 000 000 $

Affaires étrangères, Commerce et Développement Canada

Page publiée le 3 mars 2014, mise à jour le 4 août 2018