Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Projets de développement → Projets 2010 → Conseil intercommunal de développement : lacs Tanka et Kabara (CID). Pour une exploitation efficiente des lacs au Nord Mali

2010

Conseil intercommunal de développement : lacs Tanka et Kabara (CID). Pour une exploitation efficiente des lacs au Nord Mali

Mali

Direction du Développement de la Coopération (Suisse)

Titre : Conseil intercommunal de développement : lacs Tanka et Kabara (CID). Pour une exploitation efficiente des lacs au Nord Mali

Grâce au réaménagement des ouvrages hydro agricoles sur les lacs Tanga et Kabara, les coopératives villageoise relancent les activités agricoles et la pêche.

Pays :Mali
Localisation : Lacs Tanga et Kabara

Acteurs : Les collectivités territoriales。Les organisations socioprofessionnelles。Les prestataires de services

Partenaires : Conseil Intercommunal de Développement (CID)

Durée : 01.03.2010 au 31.05.2014

Contexte
Dans les villages situés à proximité des lacs Tanga et Kabara, dans la région de Tombouctou, les agriculteurs, les éleveurs et les pêcheurs sont tributaires de la montée des eaux et de leur décrue. Ces dernières années, la dégradation des canaux, conjuguée aux problèmes climatiques, a entrainé un ralentissement des cultures, de l’élevage et de la pêche avec, pour conséquence, le déplacement de nombreuses communautés. Celles qui sont restées peinaient à poursuivre leurs activités. Raison pour laquelle le Conseil Intercommunal de Développement (CID), avec l’appui de la Direction du développement et de la coopération DDC, accompagne les six coopératives villageoises de la région dans la réhabilitation des infrastructures hydro agricoles.

Présentation
30% de surface cultivable en plus
En vue de sécuriser l’eau des lacs et de permettre son écoulement vers des espaces réservés aux cultures, le programme prévoit le réaménagement des canaux d’irrigation. Ces travaux permettront aux agriculteurs d’atteindre 8000 ha de surface cultivable, soit une augmentation de 30%. . L’alimentation des lacs en eaux pendant la décrue permettra également aux pêcheurs de prolonger la période de pêche. Par ailleurs, pour permettre aux coopératives de tirer le meilleur profit de leurs activités, le CID fournit un appui matériel aux divers exploitants : intrants, aliments pour le bétail ou encore outillage de pêche.

Vers une meilleure gestion des ouvrages
Afin de mieux les responsabiliser à la gestion des aménagements, le Conseil Intercommunal de Développement (CID) mène des campagnes de sensibilisation auprès des coopératives et encourage leurs membres à verser les redevances destinées à l’entretien des ouvrages. Des formations techniques à l’attention des usagers et des émissions diffusées sur les radios locales complètent l’information. Par ailleurs, le CID organise des rencontres publics entre les élus, les coopératives et les communautés en vu de présenter le bilan de ses activités annuelles au profit des bénéficiaires.

Budget : 175’654 Francs Suisses, soit 95,38 millions de FCFA

Coopération Suisse

Page publiée le 6 mars 2014, mise à jour le 6 juin 2020