Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Projets de développement → Projets 2012 → Programme Hydraulique Rural - Appui au Secteur Eau et Assainissement (PHRASEA) Niger

2012

Programme Hydraulique Rural - Appui au Secteur Eau et Assainissement (PHRASEA) Niger

Niger

Direction du Développement de la Coopération (Suisse)

Titre : Programme Hydraulique Rural - Appui au Secteur Eau et Assainissement (PHRASEA) Niger

Pays : Niger

Localisation : 2 Régions (Dosso et Maradi) ; 5 Départements (Gaya, Dioundiou, Dakoro, Guidan-Roumdji, Bermo) ; 32 communes

Acteurs : Communautés villageoises, Association des usagers de l’eau collectivités territoriales
Partenaires : Ministère de l’Hydraulique et de l’Environnement, Ministère de la santé

Durée : 2012 à 2015

Contexte
Au Niger, l’accès à l’eau est une priorité. Les efforts produits au cours des dix dernières années permettent désormais à 63% des populations d’utiliser de l’eau potable. D’importants efforts restent encore à faire, si l’on songe à faciliter l’accès à l’eau potable à 80% de la population comme s’y sont engagés le gouvernement du Niger et la communauté internationale d’ici à 2015. Il s’agira également de développer les mesures d’assainissement qui reste fragmentaire pour de nombreuses communautés. On estime actuellement à 9 % les communes dotées d’un système d’assainissement fonctionnel. Dans ce contexte. la coopération suisse par mandat à Helvetas soutient un programme d’accès à l’eau et à l’assainissement pour près de 100’000 habitants et pour leurs animaux, dans les régions de Dosso et de Maradi.

Objectifs
L’accès à l’eau potable et à l’assainissement de 100’000 personnes supplémentaires et leurs animaux permet une amélioration sensible de l’état de santé et de l’état nutritionnel des populations, des conditions de vie des femmes, une plus forte scolarisation des filles par l’amélioration du régime des corvées journalières liées à l’eau et par une meilleure productivité du cheptel. Globalement, l’état de santé des populations et leur précarité diminuent. Dans les régions de Dosso et Maradi, une part croissante des populations accèdent durablement à l’eau potable et aux dispositifs d’assainissement. Elles adoptent un comportement favorable en matière d’hygiène. Les capacités des acteurs publics et privés se développent. La connaissance des ressources en eau par les services déconcentrés est améliorée et les performances du secteur sont améliorées. La relation "élu – citoyen" se construit à partir de la gestion d’infrastructures communautaires.

Budget : CHF 13’500’000 (6’500’000’000 FCFA)

Coopération Suisse

Page publiée le 7 mars 2014, mise à jour le 22 mai 2019